PolitiqueSociété

Les amis de Katumbi réclament la révocation de Mende

La dernière conférence de presse du ministre de la Communication et médias, Lambert Mende, continue à susciter de fortes réactions dans la classe politique RD-congolaise.
Le porte-parole du gouvernement, en réaction contre certaines déclarations de l’ex-gouverneur de l’ancienne Katanga, lors de son passage sur la chaine «TV5», avait estimé que: «Moïse Katumbi pouvait aussi bien avoir falsifié son CV pour convaincre les grands électeurs… puis incapable de lire la Constitution de son pays». Ces propos ont révolté les membres de l’ASBL «Les amis de Moïse Katumbi Chapwe» -AMKC- qui, par le biais de leur président Patrice Nyamba, tiennent à l’image de leur leader.
Indignés, ils ont sollicité la révocation de Lambert Mende de ses fonctions de ministre de la Communication, médias et porte-parole du gouvernement pour avoir tenu des propos, qu’ils ont qualifié d’injurieux et diffamatoires.
Manifestement, les amis de Moïse Katumbi Chapwe sont en colère. Dans une déclaration faite lundi 11 juillet dernier à Kinshasa, ils ont fait savoir à la presse leur mécontentement suite aux propos du ministre Mende tenus à l’endroit de leur leader. Selon eux, le porte-parole du gouvernement s’est complu trois derniers mois, à jeter de l’opprobre et des injures infâmes sur leur camarade Katumbi.
Ces jeunes laissent entendre que Lambert Mende Omalanga, en sa qualité de porte-parole du gouvernement, s’est permis de proférer des imputations infâmes et injurieuses, qualifiant Moïse Katumbi d’ignorant, d’incapable de lire la Constitution de son pays, puis bien avant dans le site web «politico.cd», il a qualifié le candidat déclaré à la présidentielle de voyou.
C’est dans ce contexte que ces jeunes ont adressé une correspondance au Président de la République Joseph Kabila, réclamant la révocation de Lambert Mende de ses fonctions de ministre de la Communication, médias et porte-parole du gouvernement, car, pour eux, ses propos ont provoqué la clameur publique et l’indignation de toute la population RD-congolaise.
Les amis de Moïse Katumbi Chapwe ont indiqué que «ces injures odieuses» contreviennent gravement aux dispositions des articles 74, 75 et 76 du Code pénal RD-congolais livre II, et surtout des articles 9 et 19 du code de bonne conduite de l’agent public qui sanctionne de révocation tout membre du gouvernement qui profère des injures et tout acte d’immoralité. Devant cette situation, le souhait des amis de Katumbi est de voir le Chef de l’Etat révoquer le ministre de la Communication et médias.
Ils ont également avancé que cette révocation permettra à la justice, déjà saisie sur dénonciation par Me Papy Mbaki, président l’association «Katumbi, c’est lui mon choix», de pouvoir instruire le dossier du ministre Lambert Mende. «Et permettra au juge pénal qui est en cours de saisine d’instruire l’affaire en toute indépendance», ont-ils dit. Toutefois, certaines opinions ont estimé que ce souhait serait loin d’aboutir.
Mais les amis de Katumbi restent optimistes quant à leur démarche. «Nous nous souvenons très vivement de la rigueur du Chef de l’Etat à l’égard des membres du gouvernement en ce qui concerne l’immoralité», a souligné Patrice Nyamba, président de l’AMKC, entouré d’autres jeunes pro-Katumbi.
PN

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer