Politique

Le Général Bahuma emporté par l’AVC

jean-lucien-bahuma-ambamba
Le Commandant de la 8ème région militaire, dans la province du Nord-Kivu, avec qui le colonel Mamadou Ndala et ses bataillons ont mis en déroute les éléments du Mouvement du 23 mars -M23- a rendu l’âme, samedi 30 août en Afrique du Sud, de suite d’un Accident cardiovasculaire cérébrale -AVC
 
La RD-Congo est en deuil. Elle vient d’enregistrer encore une grande perte au sein des Forces armées de la RD-Congo -FARDC- avec la disparition brutale de son haut officier militaire, le général-major Lucien Bahuma Ambamba, commandant de la 8ème région militaire des FARDC basée dans la province du Nord-Kivu. La nouvelle a été annoncée, hier dimanche 31 août 2014, par le général Léon Kasonga, porte-parole de l’armée nationale, qui a précisé que le décès du général  Bahuma  est intervenu samedi  30 août 2014 à Pretoria en Afrique du Sud des suites d’un Accident cardiovasculaire cérébrale -AVC.
Selon le communiqué officiel du ministère de la Défense nationale lu par le porte-parole des FARDC, ce même dimanche à Kinshasa, le général Bahuma a piqué une crise d’AVC jeudi à Kasese en Ouganda aux environs de 20h30’ pendant qu’il participait avec son homologue ougandais à une réunion dans le cadre des consultations périodiques mixtes pour évaluer la situation sécuritaire à la frontière commune entre l’Ouganda et la RD-Congo. C’est sous son commandement que la Brigade du Colonel Mamadou Ndala est parvenue, avec l’appui de la Mission des Nations unies pour la stabilisation de la RD-Congo -MONUSCO-, à mettre en déroute la force négative du Mouvement du 23 mars -M23.
Officier supérieur aguerri, le général Bahuma avait pris part active à l’attaque lancée contre le général en fuite au Rwanda, Laurent Nkunda, initiateur CNDP, né sur les cendres du Rassemblement congolais pour la démocratie -RCD/Goma. Nkunda avait refusé se rejoindre son poste à Kinshasa au sein des FARDC et avait trouvé bon de créer une rébellion pour combattre le régime en place à Kinshasa. En 2004, Nkunda et Jules Mutebusi avaient envahi la ville de Bukavu, au Sud-Kivu, avant d’y être repoussés par le général Budja Mabe. Le CNDP avait signé les Accords de paix à Goma, au Nord-Kivu, avec le gouvernement RD-congolais en 2009. Et ses éléments CNDP intégrés dans les FARDC se sont mutinés en 2012 pour ainsi créer une pseudo-rébellion pro-rwandaise sous le CNDP new look le Mouvement du 23 mars -M23.
En 2013, le général Bahuma a coordonné l’Opération «Pomme verte», placée sous le commandement du colonel Mamadou Ndala neutralisant ainsi la rébellion du M23. Ndala a été tué à Beni au Nord-Kivu dans une embuscade le 2 janvier 2014 alors qu’il s’apprêtait à nettoyer les forces négatives ougandaises des ADF. Jusqu’à sa disparition, le général Bahuma était le commandant de l’Opération «Sokola», lancée pour désarmer les rebelles ougandais des ADF.
Bahuma fut nommé commandant de la 8ème région militaire au Nord-Kivu en juillet 2012, en remplacement du général Mayala, affecté à la 2ème région militaire au Bas-Congo, à l’Ouest de la RD-Congo. Avant d’être permuté au Nord-Kivu, le général Bahuma était à la tête de la 5ème région militaire au Kasaï Oriental, dans le centre du pays.
L’illustre disparu a vu le jour le 26 juin 1957 à Yangambi, dans la Province Orientale. Il appartenait à la onzième promotion de l’Ecole de formation des officiers EFO/Kananga, au Kasaï Occidental. Il a bénéficié des plusieurs formations militaires sous le régime Mobutu au sein de la Division spéciale présidentielle -DSP. Dans le passé, il a été commandant au centre d’entrainement commando de Pambwa, dans le Nord-Ubangi.
Il a intégré le Mouvement de libération du Congo -MLC- de Jean-Pierre Bemba, jusqu’à intégrer les FARDC lors de la réunification de l’armée après le Dialogue intercongolais qui a conduit à la fin des rébellions et à la mise en place du gouvernement de transition avec le fameux schéma 1+4. Le pays vient de perdre un vaillant soldat au moment où les rebelles défaits du M23 se reconstitueraient pour réattaquer la RD-Congo.
 
Octave MUKENDI 
 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer