Politique

L’Angola qualifie de «hâtives» les sanctions de l’Union européenne contre 9 proches de Joseph Kabila

Le ministre angolais des Affaires étrangères a estimé lundi que les sanctions de l’Union européenne contre 9 personnalités congolaises proches du chef de l’État Joseph Kabila étaient « hâtives ».
Georges Chikoti s’est exprimé ains, selon RFI, à son arrivée à Kinshasa où il doit prendre part à la réunion du Groupe de suivi de l’accord cadre d’Addis Abeba. Pour le chef de la diplomatie angolaise, l’Union européenne n’a pas la maitrise de la réalité sur le terrain.
L’Union européenne a adopté des mesures restrictives de gel des avoirs et interdiction de voyage et de transit sur le l’espace Schengen contre 9 personnalités dont Évariste Boshab, Emmanuel Shadary ou encore Kalev Mutond, accusés d’être responsables de « graves violations » des droits de l’Homme.
Lors d’une interview à Rfi, le ministre angolais des Affaires étrangères a pourtant eu des mots durs sur la situation sécuritaire au Kasaï, se disant même favorable à une enquête internationale contre laquelle le Gouvernement congolaise s’est opposée.
 
 

Articles similaires

Fermer
Fermer