Politique

Kindu accueille le grand défilé du 56ème anniversaire d’indépendance de la RD-Congo

La ville de Kindu a été choisie pour abriter la célébration du 56ème anniversaire de l’accession de la RD-Congo à la souveraineté nationale et internationale.
Toute la crème politique et institutionnelle ainsi que les membres du corps diplomatique accrédité en RD-Congo y ont pris part. Au programme le défilé militaire et des forces vives de la nation ainsi que le discours circonstanciel du gouverneur du Manienma. Enthousiasmé, Pascal Tutu Salumu a déclaré que l’organisation des festivités de l’indépendance de la RD-Congo à Kindu consacre, pour les filles et fils du Maniema, la victoire d’un combat gagné par le Père de l’indépendance, à savoir:  Patrice Emery Lumumba, et d’une lutte continuée dans la suite du temps par Laurent Désiré Kabila.
Il a précisé que la province du Maniema,  dont il est le 18ème gouverneur, salue les efforts fournis par le Président Kabila dans le cadre de la Révolution de la modernité notamment en ce qui concerne la construction des infrastructures routières, ferroviaires et aéroportuaires qui contribuent au désenclavement et au développement de sa juridiction dont l’économie est placée en bonne place dans le quotidien de la population. Selon lui, située presque au centre de la RD-Congo, la province du Maniema couvre une superficie de 132.250 Km2, soit 5,6 % de la superficie totale du pays. Décryptage.
Cette fois-ci, c’est le tour de la ville de Kindu, chef-lieu de la province du Maniema, d’abriter le défilé militaire et des forces vives marquant la célébration du 56ème anniversaire de l’accession de la RD-Congo à l’indépendance. Ce grandiose défilé a été présidé par Joseph Kabila, Président de la République.
Et pendant 24 heures, la ville de Kindu a été momentanément la capitale de la RD-Congo. Les animateurs des institutions de la République -Présidence de la République, Assemblée nationale, Sénat, gouvernement, Cours et tribunaux civils et militaires- ainsi que les ambassadeurs en poste en RD-Congo ont pris part à ce défilé.
La cérémonie a commencé avec les troupes militaires et policières pour se clôturer par les forces vives de la nation. On a lu la joie non seulement sur le visage de tous ceux qui ont défilé mais également les autorités qui ont pris part. Les uns et les autres ont eu droit à la découverte d’une ville de Kindu aménagée à la hauteur des festivités grâce aux œuvres qu’elle bénéficie à la suite du vaste programme de la Révolution de la modernité.
Des routes asphaltées, la lumière publique, la construction des infrastructures sociales grandioses, Kindu reste la ville qui a été privilégiée par le Premier ministre Matata Ponyo, fils du coin, dans le processus de rétrocession en défaveur des autres provinces. La ville brille et fait la fierté de ses dignes fils et filles. Et l’élan de la modernité va se poursuivre.
Voilà pourquoi, dans son discours circonstanciel, Pascal Tutu Salumu, gouverneur du Maniema, était dans sa peau et a rendu un vibrant hommage au Président Kabila, initiateur de la modernité.
«La province du Maniema,  dont je suis le 18ème gouverneur, salue les efforts fournis par le Président Kabila dans le cadre de la Révolution de la modernité notamment en ce qui concerne la construction des infrastructures routières, ferroviaires et aéroportuaires qui contribuent au désenclavement et au développement de ma juridiction dont l’économie est placée en bonne place dans le quotidien de la population», a-t-il déclaré.
Selon les dires de Tutu Salumu, l’organisation des festivités de l’indépendance de la RD-Congo à Kindu consacre, pour les filles et fils du Maniema, la victoire d’un combat gagné par le Père de l’indépendance, à savoir: Patrice Emery Lumumba, et d’une lutte continuée dans la suite du temps par Laurent Désiré Kabila.
Carte postale du Maniema
Située presque au centre de la RD-Congo, le Maniema couvre une superficie de 132.250 Km2, soit 5,6 % de la superficie totale du pays et est compris entre 0’ et 5’ de latitude Sud et entre 24° 55’ et 28° 8’ de la longitude Est.
Cette province est limitée au Nord par la province de la Tshopo, au Sud par le Tanganyoika et Lomami issues du découpage de l’ex-Katanga, à l’Est par le Sud-Kivu et le Nord-Kivu et à l’Ouest par le Sankuru. Il est peuplé d’environ 3 millions. La langue nationale la plus parlée est le swahili avec une influence de la langue lingala par la musique et les commerçants ambulants. Cette province comprend plusieurs groupes ethniques dont les Rega, Bangobango, Ngengele, Buyu, Samba, Kwange, Ombo. Administrativement parlant, le Maniema a été créé par l’Ordonnance n° 88-031 du 20 juillet 1988.
La province est revêtue du Statut provincial après éclatement de l’ancienne province du Kivu et est composée de 7 territoires et 3 communes, 34 secteurs ou collectivités, 6 quartiers et 317 groupements et 2.808 villages. Kindu est la seule ville. Les territoires et communes sont: Kabambare, Kailo, Kasongo, Kibondo, Lubutu, Pangi, Punia, Alunguli, Kasuku et Mikelenge. Dans les territoires de Kasongo et de Kibombo ainsi qu’une partie du territoire de Kabambare où la galerie forestière s’appelle «Nyema», est l’origine du nom Maniema, qui signifie en dialecte Kibangubangu «La Foret vierge» ou «La jungle».
Deux grandes formations végétales couvrent le Maniema: la forêt dense humide et la savane. C’est une province très riche en cours d’eau. Elle est traversée du Sud au Nord par le fleuve Congo qui draine les eaux de plusieurs affluents dont les plus importants sont: Lulindi, Musukuyi, Mulongoy, Kunda, Lufubu, Lowe, Lweki, Elila, Kasuku, Ulindi et Lowa. Elle dispose de 13 sièges à l’Assemblée nationale et 4 au Sénat.
Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer