Politique

Kin-kiey: loyauté renouvelée à Kabila

KKM l’affirme: ceux qui comptent sur son éventuel départ de la Majorité présidentielle devront patienter toute une vie… L’homme dit rester droit dans ses convictions et porte Kabila dans l’âme
Après une semaine de Conclave, le Parti pour l’Action -P.A- et l’Asbl Kabila Désir qui se revendiquent être le fer de lance du Kabilisme et de la Majorité présidentielle ont donné de la voix, réunis ce jeudi à leur siège à Limete à Kinshasa autour de l’autorité morale de ce parti et chef de cette Asbl, le Prof. Tryphon Kin-kiey Mulumba. A l’occasion, hormis la grande déclaration de soutien au Chef de l’Etat lue par le SGA du P.A, de nouveaux adhérents dont des anciens ministres et des dirigeants d’entreprises, digne de l’imprégnation de l’offre idéologique du PA et de KD Asbl, ont été également présentés au public.
Pendant cette période des fortes agitations au sein de la classe politique, mieux, de la vie politique interne et externe, sur qui compter? «Un G7 peut en cacher un autre…plus dévastateur car agissant de l’intérieur», avisait Constantin Totokani, SGA du Parti pour l’action, appelant ainsi la population à une vigilance accrue, devant les militants de KD et du P.A réunis jeudi 28 avril dans la matinée au siège situé à Limete. Cette déclaration résume en soi toute la situation politique actuelle que traverse la Majorité présidentielle dont certains caciques lancés dans la course au dauphinat abattent désormais leurs cartes à l’interne tout comme à l’externe. S’il y en a qui croient en leur chance et en leur capacité à remplacer le Raïs, d’autres par contre sont sur le qui vive et n’attendent que faire allégeance au prochain candidat potentiel. Peu importe l’origine de ce dernier…l’important est de se retrouver de nouveau aux affaires. Une politique de ventre, motivé uniquement par la survie temporaire. Pourtant, en politique, seules les convictions comptent. C’est cela qui construit une personnalité, une carrière politique digne. Et sur ce point, Kabila désir tout comme le P.A est ferme: «nous sommes des femmes et des hommes de conviction. Qu’il pleuve, qu’il neige, qu’il vante…il ne faut pas compter avec nous pour hésiter, faillir et trahir». Le message est très fort et clair comme l’eau de roche. En ce temps de disette de loyauté, un tel message ne court pas la rue. Il faut être sûr de soi, croire en un idéal…et surtout avoir le courage de l’affirmer publiquement. Voilà qui manque à la Majorité présidentielle qui a presque abandonné le débat sur le droit et sur la politique aux opposants, que ce soit dans les médias classiques ou sur les réseaux sociaux. Comment tenir un conclave sans évoquer le dialogue et la fameuse question du vide juridique qui adviendrait au cas où la CENI n’organisait pas les élections dans le délai imparti? Encore une fois, la précision du SGA Totokani est limpide: «…nous saluons la nomination du facilitateur du dialogue national politique inclusif, monsieur Edem Kodjo». Puis: «…le P.A et KD notent que l’article 70 de la Constitution et chacun des mots qu’il contient sont clairs comme l’eau de roche. Mais fasse à la confusion savamment entretenue, appuient la démarche des députés de s’en référer au juge constitutionnel». Sur cette question, pour Tryphon Kin-kiey, il n’y a pas débat. Le législateur RD-congolais ne pouvait en aucun cas organiser un vide juridique dans pays post conflit. «Ceux qui évoquent le cas haïtien ont tout faux», avait-il démontré, arguments à l’appui, lors d’une interview avec la presse locale. Et pour clore la journée très animée avec l’arrivée à Kinshasa de la dépouille de Papa Wemba, à qui le ministre des Relations avec le Parlement et président de Kabila désir a rendu hommage, un autre message fort à toute la famille politique du Chef de l’Etat: «…seule une vision partagée et la force de conviction font déplacer les montagnes et non l’abandon et la peur».
HMK

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer