PolitiqueSociété

Grâce au dynamisme de Mwad, agents et cadres de l’INSS à l’école de la prévoyance sociale

Les agents, cadres comptables et financiers de l’Institut national de sécurité sociale -INSS- sont à l’école de la Conférence interafricaine de la prévoyance sociale -CIPRES. Grâce au dynamisme de son directeur général Agnès Mwad Katang, l’INSS enregistre des avancées significatives dans tous les domaines mais surtout dans celui de renforcement des capacités. Une façon de rechercher l’excellence dans les solutions susceptibles d’accroître la production et les recettes de l’INSS en vue de lui assurer une viabilité. Et cela parce qu’Agnès Mwad a axé son mode de gestion sur le résultat, une contribution forte et durable à la croissance et au développement économique et social de la RD-Congo.  
C’est depuis le 15 mars dernier au centre Caritas qu’ils ont pris de la hauteur, les agents de l’INSS sélectionnés à travers tous les centres de gestion y compris ceux de l’intérieur. Cette fois-ci, à l’école du plan comptable de la Conférence interafricaine de la prévoyance sociale -CIPRES. Willy Makiashi, vice-Premier ministre, ministre de l’Emploi, travail et prévoyance sociale a ouvert ce séminaire de formation. Le VPM a signifié que l’appui technique que la CIPRES accorde aux organismes de prévoyance sociale en général et à l’INSS en particulier mérite d’être salué dans la mesure où il favorise un partage d’expériences dans la perspective de l’amélioration des circuits financiers et comptables de l’INSS. «Performer au quotidien le système d’information financier comptable constitue la première source de données permettant de mesurer et d’analyser l’activité financière d’une entité dans ses calculs de charges et des recettes», a souligné le VPM Willy Makiashi. Et d’ajouter que l’INSS, organisme de sécurité sociale, obéit à la comptabilité spécifique régie par le plan comptable CIPRES que les agents doivent maitriser afin de garantir la pérennité du régime.
Le président du Conseil d’administration Sekimonio a approuvé l’intégration du système de la CIPRES ainsi que sa méthodologie du travail disposant de beaucoup d’aisance dans le chiffre et facile à comprendre. Le PCA Sekimonio a demandé aux participants de s’approprier les techniques élaborées par cette firme.
Connaissant l’importance du renforcement des capacités, le DG Agnès Mwad a signifié que le débat et les réflexions qui vont caractériser cette formation doivent viser essentiellement la recherche de l’excellence. Et cela ne peut se faire que par une analyse sans complaisance de la gestion. Ainsi, au cours de présentes assises, la patronne de l’INSS a demandé à chaque responsable de mettre à l’épreuve son sens managérial. Cela par une analyse minutieuse de principaux indicateurs de gestion technique, financière et administrative tels que le niveau de production et des réalisations, le taux de couverture sociale. C’est ici le lieu pour la dame de fer de l’INSS de souligner que l’élan de redressement de l’INSS va se poursuivre sur la consolidation des acquis résultant des performances, la rationalisation, l’informatisation et la modernisation de la gestion. Elle poursuit par la consolidation des réserves de sécurité sociale en vue de doter l’institution d’un matelas financier suffisant à l’instar d’autres caisses de sécurité sociale. Au regard de l’immensité des défis à relever, cette formation permet sans doute aux participants de mesurer l’importance que le Conseil d’administration accorde à la présente formation. «Le développement de la sécurité sociale étant l’objectif ultime qui nous tient tous à cœur et qui justifie la présence en ce lieu, je reste convaincu que la conjugaison des énergies et intelligences germeront à faire de l’institut un modèle de protection sociale», a-t-elle interpellé pour remercier la CIPRES qui a bien voulu accepter de dépêcher ses experts à Kinshasa pour animer de formation à l’intention des agents de l’INSS. «Je remercie le secrétaire exécutif et l’inspecteur de la conférence interafricaine de la prévoyance sociale pour avoir accepté de faire le déplacement de Kinshasa en vue d’assurer la formation des agents de l’INSS», s’est-elle réjouie, invitant les participants à tirer le plus grand avantage de diverses expériences qui seront présentées de manière à répertorier les efficaces et efficiente du système comptable de l’INSS.
Innocent Makumbu, secrétaire exécutif de la CIPRES, a signifié que l’INSS peut toujours compter sur l’appui et l’accompagnement de son institution pour toute autre action allant dans le sens d’augmenter ses moyens d’actions. Le directeur des ressources humaines de l’INSS, a, quant à lui, félicité le Conseil d’administration et la Direction générale de l’INSS pour cette formation qui va permettre à l’élaboration les états financiers et le développement de compétence de la sécurité sociale.
Bijou KULOSO

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer