Politique

Gouvernance démocratique: Kin-kiey élargit le réseau des points focaux

Après les ministères, c’est désormais le tour des entreprises du Portefeuille de désigner leurs représentants, leurs ministres chargés des relations avec le Parlement, en vue de faciliter la gouvernance démocratique. Lundi 4 avril, au salon bleu de l’immeuble du Gouvernement, le ministre des Relations avec le Parlement, Tryphon Kin-kiey, avait rendez-vous avec une trentaine de délégués issus des entreprises du portefeuille. Au menu, la prise de contact entre les deux parties. Désignés par leurs hiérarchies respectives, ces délégués devront suivre d’ici quelques jours, selon le ministre Kin-kiey, un séminaire de renforcement des capacités en matière de contrôle parlementaire.
Tryphon Kin-kiey, ministre des Relations avec le Parlement, veut donner une autre dimension à ce ministère tampon entre l’Exécutif et le Législatif. Il veut s’assurer que les mandataires publics et autres responsables de services publics répondent dans le délai imparti aux préoccupations des élus. D’où, l’organisation de cette cérémonie de prise de contact avec les points focaux et à l’occasion de laquelle, il leur a rappelé les missions leur assignées, parmi lesquelles: prendre les dispositions devant permettre aux gestionnaires de répondre dans le délai imparti aux interpellations et autres actions venant du Parlement, créer et renforcer l’esprit d’équipe avec les représentants et experts du MIREPA en étant dévoué et disponible, etc. Pour le ministre donc, on ne peut prétendre vivre en démocratie sans gouvernance démocratique. Il annonce à cet effet sa présence au Sénat mercredi à 10h, pour présenter aux élus des élus, le niveau d’exécution des recommandations de la Chambre haute faites au Gouvernement. La Gouvernance démocratique, l’une des raisons fondamentales qui justifient l’existence du ministère des Relations avec le Parlement au sein du Gouvernement de la République. On lui attribue entre autres compétences: «représentation du Gouvernement au Parlement, facilitation des relations entre membres du Gouvernement et les élus, information sur l’avancement des projets de loi initiés par le Gouvernement, contribution à l’élaboration de l’ordre du jour de 2 chambres du Parlement, présence permanente du Gouvernement à des plénières et délibérations, assurance à la conformité de la Constitution des édits des assemblées provinciales…».
Pour bien aider ces délégués à accomplir la mission qui est désormais la leur à savoir: aider leurs patrons à répondre au cas où aux préoccupations des élus, KKM projette un séminaire de renforcement des capacités à leur attention. Mais avant cela, le rendez-vous est pris pour ce mercredi 6 avril à 10h, devant les sénateurs.
HMK

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer