PolitiqueSociété

Félix Kabange au Maniema: une tournée réussie

kabange
Alors que l’épidémie de choléra fait des malheurs dans cette province depuis un certain temps, Kabange s’y est rendu afin d’amener des réponses idoines avec des matériels et des intrants anti-choléra arrivés à bord d’un vol spécial
Le ministre de la Santé publique, Félix Kabange Numbi, a regagné Kinshasa au terme d’une tournée réussie de quatre jours dans la province du Maniema. Le ministre a activé la riposte du Gouvernement contre l’épidémie du choléra, inauguré et équipé des centres de santé dans le cadre du programme de santé de l’Exécutif -PS- procédé à la campagne de planification familiale avant de faire le point de la situation sanitaire du Maniema avec les responsables locaux du secteur. Une visite qui a permis de réaliser comment le Maniema entier ne jure que par Joseph Kabila.
Tant sur le plan sanitaire que politique, Félix Kabange a toutes les raisons de dire «mission accomplie». Il souhaitait conduire la riposte contre le choléra qui sévit au Maniema, y acheminait personnellement les produits pharmaceutiques et équipements médicaux acquis dans le cadre du programme PS et y lançait la campagne de planification familiale. Tout semble indiquer qu’il y soit parvenu. En quatre jours, le ministre de la Santé a présidé 28 activités.
Il a eu la satisfaction de voir comment le Maniema réclame davantage le maintien de Kabila au pouvoir grâce aux nombreuses réalisations du Président de la République dans le domaine des infrastructures tant routières, aéroportuaires, scolaires et sanitaires. A en croire la population, Kabila est en train de redonner au Maniema son influence dans l’ex-Kivu. Partout où le ministre est passé, la population lui a demandé de transmettre ses mots de remerciement au Président de la République.
Alors que l’épidémie de choléra fait des malheurs dans cette province depuis un certain temps, Kabange s’y est rendu afin d’amener des réponses idoines. Il y a amené des matériels et des intrants anti-choléra arrivés à bord d’un vol spécial. Le ministre s’est tour à tour rendu à Mahongo, Wamaza, Salamabila, Ayunza, Lusangi, Sabyazo, Pangi avant de revenir à Kindu.
A Mahongo où il s’est rendu le 23 octobre, Kabange a apprécié l’impressionnant dispositif mis en place dans le cadre du programme village assaini en vue de prévenir le choléra. Des villages entiers se prennent en charge en construisant des toilettes adaptés où ils répandent de la cendre dans et au tour du trou en vue d’en éloigner les mouches. Impressionné, le ministre y a distribué des produits pharmaceutiques et intrants dans le cadre de la lutte contre cette épidémie.
A Wamaza, à 75 Km de Kasongo, le ministre a organisé une séance publique de vaccination au cours de laquelle des dizaines de femmes enceintes ont eu droit à la consultation prénatale -CPN- et des centaines d’enfants à la consultation préscolaire -CPS. Après cette cérémonie, Kabange a fait un crochet à Kahembe pour un meeting avec les membres de son parti, ECT. Il a ensuite fait le déplacement de Salamabila, où d’autres militants d’ECT l’ont contraint à une procession de près de 5 Km.
Jamais fatigué, Kabange a eu des ressources pour visiter l’hôpital local jadis totalement délabré mais que l’entreprise minière, Banrho, a réhabilité et équipé sur fond du gouvernement. Le samedi 24 novembre, le ministre a visité le centre de santé de référence de Namoya, complètement relooké, d’où il a embarqué à bord d’un hélicoptère en direction d’Ayuza, une localité située dans la commune  de Bangubangu Lulindi, peuplée de 75.000 habitants, il y a inauguré un centre de santé construit et équipé dans le cadre du programme PS.
Le chef de secteur, Kasongo, très ému de recevoir la toute première visite d’un ministre de la République, a remercié le Président Kabila et son gouvernement conduit par le Premier ministre Matata Ponyo pour cette réalisation. De Ayuza, Kabange s’est remis en route pour Kibangula, où il a posé la première pierre pour l’érection d’un centre de santé avant de payer les frais en faveur de tous les démunis séquestrés dans l’ancien centre hospitalier.
Lusangi, 159.000 âmes, a également été l’hôte du ministre. Kabange y a fait une sensibilisation contre le choléra et visité l’hôpital local, retapé et équipé. Très proche de la population, le ministre s’est assis presqu’à même le sol pour papoter avec des villageoises venues à sa rencontre. De retour à Kindu, le 24 octobre, il a traversé le fleuve à bord d’une pirogue. Destination: Ngenda, à moins de 6 Km de l’hôpital général de Pangi.
Il s’est mis au même rituel: distributions des produits pharmaceutiques et des équipements médicaux. Plus loin, au centre de santé Sabiazo, bientôt équipé, le ministre a fait une séance publique de planification familiale. Au cours des échanges, les mamans ont sérieusement chargé les hommes, accusés de ne pas adhérer aux méthodes modernes d’espacement de naissance. Ces derniers ont aussitôt été sensibilisés à la planification familiale avant de recevoir chacun un lot de préservatifs et d’assister à la démonstration pédagogique de leur port par le ministre.
En territoire de Kahilo, Kabange a successivement visité les centres de santé de Nioka, le centre de traitement de choléra d’Alunguli, le point de lavage des mains installé au beach de Kindu et la centrale d’achat des médicaments du Maniema. Sur place, il a remis un important lot de médicaments et intrants anti-choléra au ministre provincial de la Santé, Papy Omehonga.
Il a ensuite visité l’hôpital de référence de Kindu en réhabilitation, payé les frais pour tous les enfants internés en pédiatrie et d’autres malades pris en charge dans différents pavillons. Kabange a aussi présidé le comité de pilotage du secteur de la santé. Ont pris part à cette réunion: tous les médecins chefs des zones et les cadres du secteur local de la santé. La réunion a tourné autour de la situation sanitaire de la province, l’équipement et la construction des infrastructures sanitaires, la reforme de la division provinciale et la restitution de la tournée du ministre.
Si Kabange a pu constater que tout le Maniema s’aligne derrière Kabila à qui il demande de rempiler, suite à son action en faveur de la paix et la construction des infrastructures, il a également pu évaluer et apprécier l’ancrage de son parti, ECT, dans cette partie du territoire national.
Laurent OMBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer