Politique

Dialogue national inclusif :Adèle Degbalase, intenses activités au Sud-Ubangi et à la Tshuapa

AFFAIRES_SOCIALES
La ministre des Affaires sociales, action humanitaire et solidarité sociale, Adèle Degbalase Kanda vient de déployer d’intenses activités dans la province du Sud-Ubangi.
Pendant quatre jours, cette fille du terroir a mobilisé du monde, assisté à des offices religieux, aidé les indigents… et surtout mobilisé pour le dialogue initié par le Chef de l’Etat Joseph Kabila conformément aux recommandations de Modeste Bahati Lukwebo, autorité morale de son parti politique, Alliance des forces démocratiques du Congo -AFDC. Dans son bastion sociopolitique, Adèle Degbalase s’est rassurée de sa popularité. La preuve, plusieurs cadres et militants des partis politiques ont fait le déplacement de l’aéroport de Gemena non sans arborer les drapeaux et autres signes distinctifs. Au sortir d’un entretien avec le commissaire spécial du Sud-Ubangi, Robert Koloba, la maman sociale a savouré un bain de foule impressionnant. Illustration parfaite de son ancrage dans cette partie du pays.
 
Adèle Degbalase Kanda revient d’un séjour fructueux dans les provinces du Sud-Ubangi et de la Tshuapa.
A Gemena, chef de lieu du Sud-Ubangi, le pasteur responsable de la 51ème Communauté évangélique Ubangi-Mongala -CEUM-, Jacques Vungbo, a célébré un culte afin de remercier Dieu pour l’avoir élevée au rang de ministre. Adoration, louange et prières, cette célébration eucharistique a été une occasion pour ce pasteur d’affirmer que le Sud-Ubangi est réellement honoré par sa présence au gouvernement et que sa population était fière d’elle. Fédératrice, la ministre en a profité pour accorder une audience aux chefs d’églises. Conduits par le Père Maurice Nzengu, ces princes de l’église ont estimé que cette visite traduit l’affection que le Chef de l’Etat accorde à cette population. Pour prouver leur cohésion, les confessions religieuses installées à Gemena ont organisé une séance de culte d’action de grâce au stade Papa Movoto Kelewe en présence du commissaire spécial du Sud-Ubangi, Robert Koloba. «Le Chef de l’Etat est très préoccupé par la situation du Sud-Ubangi. Des solutions efficaces sont déjà envisagées pour permettre au Sud-Ubangi de se mettre au même pied que les autres parties de la RD-Congo. Raison pour laquelle nous devons nous investir corps et âme pour donner une autre image de Sud-Ubangi», a-t-elle exhorté aux foules venues au stade.
Des échanges, Adèle Degbalase en a eu avec plusieurs couches de la société dont les Forces vives du Sud-Ubangi. Avec les chefs coutumiers, il était question des conditions sociales des populations, les infrastructures routières, la situation de certains fonctionnaires de l’Etat sans oublier le dialogue national et inclusif initié par le Président de la République Joseph Kabila. A toutes ces préoccupations, la ministre a promis des solutions adéquates. Emus, les chefs coutumiers n’ont pas hésité d’exprimer leur satisfaction.
Ministre des Affaires sociales, Adèle Degbalase a prêté une oreille attentive aux personnes vivant avec handicap de Gemena. Pragmatique, elle a rassuré que la carte d’indigence sera réhabilitée et que les mesures de son encadrement sont déjà prises. Satisfaites, cette couche vulnérable de la population lui ont fait des cadeaux sans lui avoir adressé des mots de reconnaissance.
49 ans au service de l’enseignement public en qualité de maitresse d’école primaire, Anastasie Moninga a rendu l’âme. Sa famille a reçu l’assistance d’Adèle Degbalase. De la morgue au cimetière en passant par l’office religieux célébré à la paroisse Sainte Elisabeth, la ministre a manifesté sa compassion.
Son leadership à Gemena, Adèle Degbalase l’a confirmé avec les camarades de son parti, AFDC. Avec eux, elle a peaufiné des stratégies de combat et de vision. «Pas d’atermoiements, le dialogue national inclusif initié par le Chef de l’Etat reste une réelle opportunité pour remettre les choses à leur place et mieux apaiser les esprits. Notre parti y travaille au quotidien, les indicateurs sont très positifs et encourageants», affirme-t-on à l’AFDC.
A Boende, dans la province de la Tshuapa, Adèle Degbalase a exécuté avec dextérité l’action humanitaire décidée par Joseph Kabila. Au grand bonheur des bénéficiaires, les familles victimes des inondations ont été toutes indemnisées, les maisons détruites par la pluie seront reconstruites, un lot important de tôles et des sommes d’argent importantes ont été remises aux infortunés. En un mot comme en mille, la ministre des Affaires sociales a redonné joie, sourire et espoir dans le chef de ces populations.
 
Barick BUEMA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer