PolitiqueSociété

Crispin Kabasele met Kabila devant ses responsabilités

«Eu égard à la situation préoccupante du pays, le Président de la République, Chef de l’Etat Son Excellence Monsieur Joseph Kabila Kabange, à ne ménager aucun effort pour un règlement pacifique rapide de la présente crise multisectorielle, en se mettant au-dessus de la mêlée en tant que Garant de l’unité nationale et de l’indépendance nationale», a déclaré le président de l’UDS mardi à Kinshasa
Dans une déclaration politique faite ce mardi 25 juillet, Crispin Kabasele Tshimanga, président national de l’Union des démocrates socialistes -UDS- a noté que la situation de crise actuelle que traverse la RD-Congo risque de saper de tous les efforts de la paix déjà entrepris. Pour ce faire, il demande au Président Kabila de tout mettre en œuvre pour qu’un nouveau forum soit organisé qui va mettre autour d’une table non seulement la Majorité présidentielle -MP- et l’Opposition, mais tous les couches de la population afin d’aboutir à l’organisation des élections dans un climat apaisé. En attendant, il appelle au report des élections comme la CENI n’est pas à mesure de les organiser cette année comme prévu dans l’Accord du 31 décembre 2016. Ci-dessus la déclaration de GPI. 
 
Déclaration Politique du GPI
Le Groupe des partis indépendants -GPI- a tenu, le mardi 25 Juillet 2017 à Kinshasa, la session ordinaire du Comité exécutif élargi au Comité d’arbitrage, sous la présidence de son coordonnateur national, Monsieur Crispin Kabasele Tshimanga, président national de l’Union des démocrates socialistes -UDS.
Après avoir examiné la situation générale du pays, le Groupe des partis indépendants -GPI-, constitué des partis et organisations qui n’avaient pas pris part au Dialogue politique national inclusif de la Cité de l’Union Africaine ni aux négociations directes du Centre interdiocésain de Kinshasa, fait la déclaration politique dont la teneur suit:

  1. Le Groupe des partis indépendants -GPI- constate, avec amertume, que la République démocratique du Congo traverse actuellement une crise multiforme qui n’épargne aucun secteur de la vie nationale. Le GPI estime que la résolution de cette crise qui risque de déboucher sur un chaos généralisé capable de saper les fondements mêmes de notre Etat, exige que des mesures appropriées soient immédiatement prises avec la participation et la contribution de toutes les forces vives de la nation.
  2. Le Groupe des partis indépendants -GPI-, constatant malheureusement la détérioration de la situation politique, économique et sociale du pays, est convaincu que le règlement pacifique de cette crise doit cesser d’être l’apanage exclusif de l’actuelle Majorité au pouvoir et d’une minime fraction de l’Opposition qui semblent, toutes les deux, dépassées par l’ampleur de la crise, les deux camps étant certainement préoccupés par leurs intérêts partisans et ne se souciant guère du sort du peuple RD-congolais.
  3. Le Groupe des partis indépendants -GPI- invite, eu égard à la situation préoccupante du pays, le Président de la République, Chef de l’Etat Son Excellence Monsieur Joseph Kabila Kabange, à ne ménager aucun effort pour un règlement pacifique rapide de la présente crise multisectorielle, en se mettant au-dessus de la mêlée en tant que «Garant de l’unité nationale et de l’indépendance nationale».
  4. Le Groupe des partis indépendants -GPI- propose, en se basant sur la tradition africaine du dialogue permanent, la tenue d’un Forum national inclusif consacré à la présente crise, lequel Forum devrait réunir toutes les forces politiques et sociales du pays pour préconiser ensemble des solutions adéquates en vue de sortir le pays de ce marasme.
  5. Le Groupe des partis indépendants -GPI-, conscient du fait que l’Accord du 31 décembre 2016 actuellement malmené de part et d’autre, est difficilement applicable. Le GPI appelle, donc, à la conclusion d’un nouvel accord ou nouveau compromis devant aboutir à la gestion consensuelle du pays durant la transition préélectorale et ce, avec la participation des représentants des partis politiques et des organisations de la Société civile. Le GPI pense qu’un tel accord ou compromis ayant la caution morale des vrais représentants de notre peuple, sera à même de désamorcer l’actuelle crise.
  6. Le Groupe des partis indépendants -GPI- se prononce, donc, en faveur du report de toutes les élections afin que la Commission électorale nationale indépendante -CENI- entreprenne une profonde réforme électorale devant contribuer réellement à une meilleure représentation des Communautés de base et impulser une bonne gouvernance du pays. Le GPI exige, concernant les prochaines élections, le découpage électoral du territoire, la mise en place des circonscriptions à un siège, la suppression du scrutin proportionnel, l’instauration du scrutin uninominal à majorité simple, l’autonomisation des bureaux de vote, la disparition des centres de compilation intermédiaires et l’organisation en une seule fois de toutes les élections, de la présidentielle aux locales.
  7. Le Groupe des partis indépendants -GPI-, très attaché à la souveraineté nationale, s’oppose vigoureusement aux ingérences extérieures de certaines puissances et des organisations internationales qui ont pour but d’affaiblir notre Etat et de déstabiliser continuellement la République démocratique du Congo pour qu’elle ne jouisse pas pleinement de sa souveraineté nationale et internationale. Le GPI invite, en conséquence, tous les partis politiques RD-congolais et toutes les organisations de la Société civile RD-congolaise au service de l’étranger, à cesser de trahir la nation et le peuple RD-congolais qui a acquis son indépendance au prix du sang.
  8. Le Groupe des partis indépendants -GPI-, au service de la paix, condamne toute violence d’où qu’elle vienne. Le GPI pense qu’aucun conflit n’a jamais été réglé par la violence et invite tout acteur politique RD-congolais qui recourt à la violence en politique, à rejeter immédiatement cette option qui a endeuillé notre peuple dès l’aube de l’indépendance en 1960 et continue à l’endeuiller encore.
  9. Enfin, le Groupe des partis indépendants -GPI-, préoccupé par la grave dégradation de la situation sociale du peuple RD-congolais, demande au gouvernement de la République de tout mettre en œuvre pour améliorer, toutes affaires cessantes, les conditions de vie de la population RD-congolaise.

Fait à Kinshasa, le 25 Juillet 2017
 
POUR LE GROUPE DES PARTIS INDEPENDANTS,
LE SECRETAIRE-RAPPORTEUR,
 
Me Cyril ANDABI MANDUNDU
 
Secrétaire Général Adjoint du M17
 
  
 
 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer