Politique

Congo Airways et RVA sur le banc des accusés

IMG-20151220-WA0003 
La dramatique décision de Congo Airways de suspendre ses vols à destination de Mbuji-Mayi fait braquer les projecteurs de l’actualité sur la compagnie aérienne nationale et la Régie des voies aériennes -RVA- de manière inattendue. Elles sont aujourd’hui accusées par la population de Mbuji-Mayi de favoriser l’asphyxie de leur ville. Pour l’opinion publique locale, Congo Airways et RVA sont devenues les bourreaux du Kasaï-Oriental, déjà confronté aux sérieux problèmes des voies de communication. La première pour avoir suspendu ses vols, prétextant le mauvais état de la piste alors qu’un avion du même type appartenant à la concurrence et un autre aéronef sudaf y atterrissent sans problème.
«La régularité des vols flyCAA et Sudaf atteste que la piste de Bipemba est en état de recevoir les avions», fait remarquer un opérateur économique de la place affirmant que cette situation préjudicie énormément une province déjà enclavée. Si l’autorité provinciale lance un appel en direction de Congo Airways, les opérateurs économiques eux indexent la RVA, soupçonnée de négliger les installations aéroportuaires de Bipemba alors que Mbuji-Mayi est le troisième gros contributeur en termes des recettes des go-pass après Kinshasa et Lubumbashi.
 
AKM

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer