Politique

Condamnation de Bemba, Bokolombe garde espoir

Condamné à 18 ans de prison ferme par la Chambre de première instance III de la Cour pénale internationale -CPI- pour crimes contre l’humanité et crimes de guerre, le chairman du Mouvement de la libération du Congo -MLC- attend jusque-là l’interjection d’appel par sa défense.
Dans la classe politique de l’Opposition, les avis fusent de partout. Face à cette nouvelle tombée mardi 21 dernier en direct de la Haye, Sam Bokolombe, député national de l’Union pour la nation congolaise -UNC-, ne garde pas sa langue dans sa poche. Sur les réseaux sociaux, dans ses publications, l’élu du peuple ne cesse de garder espoir sur l’un des poids lourds de l’Opposition RD-congolaise.
Il estime que Bemba ne terminera pas les 10 ans qui lui restent à purger. Il rassure également que le leader du MLC reviendra sans doute dans la course politique RD-congolaise. «Il rebondira. Soyez-en rassurés! Malgré les vicissitudes de ce bas monde, ne jamais enterrer un homme politique tant qu’il est encore en vie. C’est certain qu’il ne terminera pas, emmuré, les dix ans de principe qui lui restent à purger. Entre-temps, beaucoup d’eau aura coulé sous le pont politique RD-congolais», explique Bokolombe, dans un post sur les réseaux sociaux. Et de poursuivre: «Dans une faune politique dont la marque caractéristique est la médiocrité, d’une manière ou d’une autre, Jean Pierre Bemba Gombo rebondira. Il a non seulement sa place sur l’échiquier politique de notre pays, mais encore et surtout un rôle à jouer». Le député de l’un des partis politiques de l’Opposition ne s’est pas arrêté-la.
Il rassure ensuite: «enfin, et c’est le plus important, il a le moral qu’il faut pour relever ce challenge. Oui, c’est un challenge. Une peine sévère, trop sévère pour ce type de responsabilité. Les mains de la Cour ont été trop lourdes! 18 ans, c’est trop! La bataille judiciaire doit se poursuivre. On ne baisse pas les bras».
René KANZUKU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer