Politique

Budget: Tshibala attendu ce mercredi a l’Assemblée nationale

Le Premier ministre est attendu à l’hémicycle ce mercredi matin pour présenter l’économie de son projet de loi budgétaire 2017 déjà déposé sur la table du Bureau de la chambre basse du Parlement, dont l’assiette est évaluée en recettes et en dépense à USD 7 milliards 
L’attente a été longue suite au chambardement intervenu à l’exécutif RD-congolais en rapport avec la crise politique. Aujourd’hui, l’heure a sonné pour donner au pays ses moyens de fonctionnement. Cela dit, le projet de Budget de l’Etat exercice 2017, tant attendu, sera débattu ce mercredi 31 mai à l’Assemblée nationale. Le Premier ministre et son gouvernement seront tous au rendez-vous. C’est le deuxième test de Bruno Tshibala devant la représentation nationale après la présentation de son programme gouvernemental ayant abouti à l’installation de son équipe gouvernementale. Le Premier ministre issu de l’Accord du 31 décembre a pour mission principale de conduire le peuple aux élections d’une part, et améliorer le social des RD-congolais en passant par la pacification du pays et la sécurisation des personnes et de leurs biens, d’autre part. La Constitution est claire à ce sujet: le Premier ministre est responsable devant le Parlement.
Fort de cette obligation constitutionnelle, Bruno Tshibala Nzenze affronte les députés nationaux ce mercredi, dans un débat des idées et non des kalachnikovs, axé sur la défense du projet de Budget de l’Etat exercice 2017. Jusque-là le pays fonctionne sous le régime de crédit provisoire. Tout est déjà arrangé au niveau du gouvernement et de l’Assemblée nationale. C’est ainsi que le lundi 29 mai, le speaker de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku, accompagné de ses deux vice-présidents, Floribert Luhonge et Remy Massamba, a présidé une réunion restreinte avec le Premier ministre Bruno Tshibala et quelques membres du gouvernement. Notamment les ministres d’Etat au Budget, Pierre Kangudia; au Plan, Modeste Bahati Lukwebo et celui chargé des Relations avec le Parlement, Jean-Pierre Lisanga Bonganga. Sans oublier le ministre des Finances, Henry Yav Mulang, et le ministre près du Premier ministre, Tshibangu Kalala.
Au sortir de cette réunion entre l’équipe Tshibala et le Bureau de l’Assemblée nationale, le ministre d’Etat, Jean-Pierre Lisanga Bonganga, a annoncé à la presse que cette rencontre visait à harmoniser les points de vue de ces deux institutions républicaines du projet de Budget exercice 2017.
«Nous sommes venus avec l’accord du Président de la République… Nous œuvrons depuis l’Accord du 31 décembre dans l’esprit de la cohésion au sein des institutions… Nous reviendrons ici le mercredi avec le Premier ministre et tout son gouvernement pour présenter le Budget», a précisé Lisanga.
Et le jour -J, c’est aujourd’hui. Les députés nationaux qui ont déjà reçu copie de ce projet de loi ont déjà affûté leurs armes pour déclencher le débat.
Ledit projet de Budget exercice 2017 déjà déposé sur la table du Bureau de la chambre basse du Parlement le 26 mai dernier par Bruno Tshibala, est évalué en recettes et en dépense à USD 7 milliards. Sa défense intervient au moment où le pouvoir d’achat de la population s’est détérioré face à la dépréciation du Franc congolais sur le marché de change. La monnaie nationale qui s’est négocié à CDF 920 le dollar se change aujourd’hui à CDF 145 le dollar. Le volet social constitue un goulot d’étranglement pour le nouveau gouvernement.
Octave MUKENDI 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer