Politique

Bahati Lukwebo : création d’une société mixte de pêche industrielle en vue

L'autorité morale de l'AFDC, Modeste Bahati
L’autorité morale de l’AFDC, Modeste Bahati
Il y a une forte demande des entreprises françaises qui veulent venir investir en RD-Congo, dans tous les domaines, a signalé l’ambassadeur Alain Remy, pour accompagner la RD-Congo dans sa vision de diversifier son économie nationale
Le gouvernement RD-congolais veut encore innover. Il souhaite, dans le cadre de la Révolution de la modernité prônée par le Président de la République Joseph Kabila Kabange, créer une société mixte de pêche industrielle, dans les prochains jours. Particularité: la société sera ouverte à des capitaux étrangers, et l’Etat RD-congolais n’aura que 20% de part. Modeste Lukwebo, ministre de l’Economie nationale l’a révélé à Alain Remy, nouvel ambassadeur de la France en RD-Congo, dernièrement lors des échanges fructueux axés sur la coopération de leurs pays.
Le chef de la diplomatie française en RD-Congo a, pour sa part, fait savoir qu’il y a une forte demande des entreprises françaises prêtes à venir investir en RD-Congo dans tous les domaines. Ces entreprises veulent accompagner la RD-Congo dans sa vision de diversifier son économie nationale. L’ambassadeur Alain Remy a également rassuré que la France est prête à signer des accords commerciaux avec la RD-Congo.   
L’amélioration du climat des affaires en RD-Congo a été au centre des échanges fructueux entre le ministre Bahati Lukwebo et l’ambassadeur français Alain Remy. Lors de cet important rendez-vous, le ministre de l’Economie nationale a présenté à son hôte les différentes opportunités d’affaires que regorge la RD-Congo, dans plusieurs domaines. Le ministre Bahati y a mis beaucoup plus l’accent sur la vision du Chef de l’Etat Joseph Kabila de diversifier l’économie RD-congolaise en vue de propulser le pays vers une croissance économique inclusif. Il a informé le diplomate Alain Remy du projet du gouvernement RD-congolais de créer une société mixte de pêche industrielle.
La société sera ouverte à des capitaux étrangers, et l’Etat RD-congolais n’aura que 20% de part. Le ministre Bahati est allé plus loin, soutenant que le gouvernement RD-congolais met un accent particulier sur le secteur de l’agriculture et les hydrocarbures notamment pour atteindre la croissance pouvant profiter à toute la population du pays. Au cours de la rencontre, il a également fait savoir que le gouvernement central souhaite étendre l’expérience de Parc agro industriel de Bukanga Lonzo à toutes les provinces. «Nous avons besoin de l’apport de la France», a lancé Bahati Lukwebo, rappelant les efforts fournis par la RD-Congo pour améliorer le climat des affaires en vue d’attirer les investisseurs avec les reformes en cours.
Il a cité entre autres, la création du Guichet unique, la création par le Président de la République Joseph Kabila du Cadre permanent de concertations économiques -CPCE. Convaincu des efforts du gouvernement RD-congolais dans l’amélioration du climat des affaires, l’ambassadeur Alain Remy a signalé qu’il y a une forte demande des entreprises françaises voulant venir investir en RD-Congo pratiquement dans tous les domaines. Ces entreprises veulent accompagner la RD-Congo dans sa vision de diversifier son économie nationale. Alain Remy a rassuré que la France est prête à signer des accords commerciaux avec la RD-Congo.
Christian BUTSILA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer