Politique

Bahati instruit les gouverneurs pour la baisse des prix des denrées alimentaires

L’approvisionnement de la RD-Congo durant la période des festivités de fin d’année est au centre de préoccupations du gouvernement de la République. Dans une note circulaire transmise aux gouverneurs des provinces, Modeste Bahati Lukwebo, ministre de l’Economie nationale, a réitéré la volonté de gouvernement quant à la réduction à 18% des prix des produits de première nécessité et l’approvisionnement régulier du pays en produits de première nécessité durant cette période des fêtes.
 
C’est une instruction du Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange dont le ministre Modeste Bahati Lukwebo assure le suivi dans sa mise en pratique sur toute l’étendue du territoire nationale. Des mesures idoines sont prises, a insisté le ministre de l’Economie évoquant les réunions tenues dans ce cadre entre le Comité de pilotage chargé de suivi des 28 mesures économiques urgentes prises par le gouvernement de la République. Les corporations socioprofessionnelles notamment -FEC, FENAPEC, COPEMECO-, les régies financières -DGDA, DGI, DGRAD- ainsi que la Banque centrale du Congo -BCC- et l’Office congolais de contrôle -OCC- s’y sont penchés pour permettre à la population RD-congolaise de bien passer les festivités de fin d’année et surtout d’éviter la pénurie et la spéculation susceptible d’induire un malaise à travers le pays. Gouverner c’est prévoir. Le ministre Modeste Bahati en est conscient. Il s’est à cet effet joint aux importateurs bien ciblés, à savoir: EGAL, SOCIMEX, MINO CONGO, Congo Futur, Groupe Ledya et SOKIN.
 
«Il vous est demandé, madame et messieurs les gouverneurs des provinces, de prendre toutes les dispositions qui s’imposent en vue de consolider la baisse proportionnelle des prix des produits de première nécessité, particulièrement le riz, les poissons frais chinchards, les poulets et la viande importés par les entreprises ciblées par le gouvernement», a recommandé le patron de l’Economie nationale. Ce n’est pas tout. Une réunion présidée par le directeur du cabinet du Président de la République en date du vendredi 9 décembre 2016, rassemblant quelques membres du gouvernement et les gros importateurs concernés conduits par la FEC, s’est penchée dans ce sens en adoptant une résolution relative à la baisse des prix de vente de l’ordre de 18% par rapport à ceux pratiqués en novembre 2016.
Une bonne nouvelle non seulement pour les importateurs concernés, mais également pour l’ensemble de la population. Dans cette note circulaire, rendue publique le 14 décembre 2016, le ministre Modeste Bahati a également rappelé les mesures prises bien avant concernant, entre autres la suspension de la perception de la TVA à l’importation sur les produits de première nécessité afin d’obtenir une baisse sensible des prix intérieurs pour une durée de trois mois; l’instauration d’un moratoire de trois mois sur les contrôles économiques, fiscaux et douaniers; l’allocation des devises aux gros importateurs ciblés en vue de l’importation du riz, des poissons frais chinchards, des poulets et de la viande.
 
Christian BUTSILA
 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer