Politique

Après l’UE et la RSA, James Swan soutient Corneille Nangaa

L’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique en RD-Congo, James Swan a exprimé tout son soutient à Corneille Nangaa, président de la Commission électorale nationale indépendante -CENI.Reçu en audience jeudi 26 novembre 2015, ce diplomate américain s’est dit rassuré par ce nouveau leadership à la tête de cette institution d’appui à la démocratie. Accompagné de Christophe Tocco, représentant pays adjoint de l’Agence américaine pour le développement international -USAID- et de son assistant politique, l’ambassadeur des Etats-Unis en RD-Congo, a indiqué que le nouveau président de la CENI est un cadre formé et expérimenté des questions électorales.
Il a également rappelé que Corneille Nangaa a longtemps travaillé comme représentant résident de l’ONG américaine IFES soutenant les processus électoraux dans le monde. Et que cette séance de travail entre ces deux personnalités a tourné autour de grandes questions pouvant permettre de mieux comprendre les vrais défis du processus électoral en cours.
 
Dans sa dépêche du 26 novembre 2015, la CENI a souligné que James Swan et Corneille Nangaa ont eu des échanges fructueux. Et que la séance de travail y relative a tourné autour de grandes questions pouvant permettre de mieux comprendre les vrais défis du processus électoral en cours. Pour l’ambassadeur américain, le président de la CENI a une responsabilité primordiale dans le processus électoral. À en croire ses propos, son pays reste intéressé par la poursuite normale du processus électoral en RD-Congo.
«Les fonctions du président de la CENI sont importantes. Evidemment, il a une responsabilité vraiment primordiale pour l’avenir du pays. Nous avons également partagé notre souhait de voir les préparatifs électoraux avancer très rapidement afin de répondre à l’attente de la population. Nous avons aussi souligné en outre que la CENI a un rôle central d’offrir des recommandations, des suggestions, des idées,  des orientations techniques afin d’accélérer ces préparatifs», a exprimé James Swan.
 
Corneille Nangaa a, quant à lui, salué l’apport de la Communauté internationale à travers les Etats-Unis d’Amérique. Il a, par cette même occasion, rappelé cette Communauté internationale est déjà présente aux côtés de la CENI par le truchement des quelques experts de la MONUSCO, cinq experts de l’Union européenne pour le compte du Projet d’assistance au processus électoral au Congo -PACEC- du PNUD et trois experts de l’Agence américaine pour le développement international -USAID- dont l’un d’entre eux est déjà arrivé en RD-Congo.
 
Il convient de rappeler que c’est une sorte de ballet diplomatique qui se constate à la CENI depuis que Corneille Nangaa préside aux destinées de cette institution d’appui à la démocratie. Avant l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique en RD-Congo, l’ambassadeur chef de mission de l’Union européenne et l’ambassadeur de la République sud-africaine sont passés présenter leurs félicitations et avoir une séance avec le président de la CENI.
 
Barick BUEMA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer