Politique

Après consultation avec sa base, Liyota préfère Kabila à Endundu

Garder son poste en demeurant dans la Majorité présidentielle -MP- ou suivre le G7 en renonçant à ses fonctions. C’est le choix infligé à tous ceux qui sont membres des partis signataires de la lettre ouverte à Joseph Kabila lui demandant de quitter le pouvoir en 2016, et qui sont en plein exercice de leurs fonctions au sein des institutions de la République. Le moratoire a été de 48 heures pour se prononcer.
Membre du Parti des démocrates congolais -PDC-, également signataire de ladite lettre, et conscient de l’existence de ceux qui l’ont mandaté dans les institutions publiques, Bienvenu LiyotaNdjoli, ministre de l’Environnement et développement durable, tourne enfin le dos à son autorité morale, José Endundo. Dimanche 20 septembre 2015, il a réuni sa base dans sa résidence pour débattre de la question. Près de 976 personnes ont répondu à l’invitation. Bienvenu Liyota a donc choisi le camp de la Majorité présidentielle.
Le climat politique n’est pas à son aise en RD-Congo et plus particulièrement à Kinshasa. Plusieurs démissions ont eu lieu la semaine dernière au sein des institutions publiques, à la suite d’un séisme dans la Majorité présidentielle -MP- ayant abouti à la création d’une plate-forme dénommée Groupe de sept partis politiques -G7.
Olivier Kamitatu de l’ARC et Pierre Lumbi de MSR ont été les premiers à être révoqués de leurs postes, l’un en qualité de ministre de Plan et suivi de la Révolution de la modernité et l’autre en tant que Conseiller du Chef de l’Etat en matière de sécurité. S’en est suivi la démission de Charles MwandoNsimba au poste de premier vice-président de l’Assemblée nationale. Tous signataires de la lettre ouverte à Joseph Kabila lui demandant de ne plus briguer un troisième mandat. Et un moratoire de 48 heures a été donné à tous ceux qui sont membres de ces sept partis politiques dissidents, et œuvrant au sein des institutions publiques de faire leur choix: garder son poste en demeurant dans la MP ou suivre le G7 en renonçant à ses fonctions.
Membre du Parti des démocrates congolais -PDC-, également signataire de la lettre ouverte adressé à Joseph Kabila, et par respect à l’égard de ceux qui l’ont mandaté dans les institutions publiques, Bienvenu LiyotaNdjoli, ministre de l’Environnement et développement durable, a réuni sa base, dimanche 20 septembre dernier, pour débattre de la question. Ils ont été au total 976 délégués, électeurs de la circonscription de la Lukunga, venus de différents quartiers notamment Tchad, Kindele, Malueka, Matadi Kibala, Boma, Matadi Mayo, Mitendi ainsi que de deux autres communes de la capitale, Barumbu et Kinshasa.
Après débat et vote, il s’est avéré que beaucoup ont opté pour la poursuite des activités ministérielles par Bienvenu Liyota. En clair, ces délégués de la base de Liyota ont exprimé leur soutien à l’élu de la Lukunga. Ils souhaitent le voir continuer de servir le pays au sein du gouvernement central et de la MP. De commun accord avec sa base, le PDC Liyota a approuvé cette démarche.
La voix du peuple c’est la voix de Dieu, dit-on. Pour sa part, le ministre Liyota a rassuré ses électeurs de ne pas faire le contraire de leur demande. «Ce sont ces gens qui sont au centre de ma vie politique. J’ai jugé important et prudent de consulter d’abord ma base qui m’a mandaté dans les institutions du pays. Après un débat avec eux, il y a eu une victoire écrasante de oui sur le non. Voilà pourquoi, ensemble avec eux, je décide de poursuivre mon soutien et ma confiance à la Majorité présidentielle», a souligné le ministre Liyota.
Ce n’est pas tout. Déterminés de voir leur élu continuer de prester au côté de la MP en qualité de ministre de l’Environnement et développement durable, ces délégués réunis autour de l’association «Les amis de Bienvenu Liyota» ont pris d’assaut le cabinet de travail du ministre Liyota, lundi 21 septembre dernier, tôt le matin, pour le pousser à continuer d’exercer ses fonctions au sein du gouvernement Matata II.
«Nous sommes venus jusqu’ici au bureau de notre ministre Liyota pour le faire entrer dans son bureau de travail. C’est notre élu. C’est nous qui l’avons mandaté au sein du gouvernement. Il a bien fait de rentrer vers nous pour nous consulter. Il nous a vraiment honorés. Après débat et vote, la majorité l’a emporté et nous avons ainsi décidé que le ministre Bienvenu Liyota continue à exercer ses fonctions au sein du gouvernement tout en demeurant membre de la Majorité présidentielle», a expliqué le porte-parole de l’association Les amis de Bienvenu Liyota. L’homme a ainsi fait son choix en tournant le dos à José Endundo, son autorité morale!
Olitho KAHUNGU

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer