Politique

Accusée de fronde, Wivine Moleka renouvelle sa loyauté à Kabila

Alors que dans sa publication du 15 septembre 2016, le site web «C-news.com» l’a annoncée sur le départ au profit du G7 de Moise Katumbi, la députée PPRD Wivine Moleka a son allégeance et sa loyauté au Président Joseph Kabila.
Moleka a, pour seul souci, de voir ce média en ligne démentir toutes ces accusations qu’elle a jugées de mensongères. Dans un communiqué de presse, cette cadre de la MP, actuellement au pouvoir, a affirmé tout haut qu’elle n’a jamais adhéré à la plateforme de l’opposant Moïse Katumbi, candidat à l’élection présidentielle pour le G7.
Pendant cette période des fortes agitations au sein de la classe politique, mieux, de la vie politique interne et externe, Wivine Moleka compte sur Joseph Kabila et sa famille politique – Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie -PPRD.
Sa déclaration résume en soi toute la situation politique actuelle que traverse la Majorité présidentielle -MP-dont certains caciques lancés dans la course au dauphinat abattent désormais leurs cartes à l’interne tout comme à l’externe.
 
S’il y en a qui croient en leur chance et en leur capacité à remplacer le Raïs, Wivine par contre est sur le qui-vive et n’attend que faire allégeance au prochain candidat potentiel. Aucune intention pour Moleka de quitter sa famille politique MP.
Son seul souci est de voir le site web «c-news.com» démentir ses accusations qui tendent à nuire à sa dignité et sa réputation. «L’honorable Wivine Moleka récuse avec force les affirmations proférées sur le site internet du journal virtuel C-News le 15 septembre 2016 quant à son appartenance à une nouvelle plateforme au service de Monsieur Moïse Katumbi», a-t-elle signifié.
 
Cela, pour rappeler à l’opinion nationale et internationale son engagement sans faille aux côtés du camarade Joseph Kabila Kabange, Président de la République, Chef de l’Etat, à qui elle a apporté son soutien inconditionnel dans le cadre de deux mandats successifs de députée nationale du PPRD.
 
Pourtant, en politique, seules les convictions comptent. C’est cela qui construit une personnalité, une carrière politique digne. «Je suis une femme de conviction. Qu’il pleuve, qu’il neige, qu’il vante… il ne faut pas compter avec nous pour hésiter, faillir et trahir», a-t-elle déclaré.
 
Le message est très fort et clair comme l’eau de roche. En ce temps de disette de loyauté, un tel message ne court pas la rue. Il faut être sûr de soi, croire en un idéal… et surtout avoir le courage de l’affirmer publiquement.
Bijou KULOSO

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer