Politique

A la découverte de Kasaï/Tshikapa, cible de la visite de Kabila

Arrivé vendredi 9 juin à Tshikapa, chef-lieu de la province du Kasaï, issue du découpage du Kasaï Occidental, Emmanuel Ramazani Shadary, a immédiatement annoncé que le Président de la République Joseph Kabila Kabange se rendra dans cette province affectée également par les affrontements entre les hommes se réclamant de Kamuina Nsapu et les forces de l’ordre. Le Chef de l’Etat se rendra à Tshikapa après avoir visité Kananga et Mbuji-Mayi, dans une mission de travail pour consoler les victimes des atrocités et consolider la paix.
Shadary est à la tête d’une grande délégation gouvernementale composée de ministres de la Défense nationale, Crispin Atama Tabe et de l’Energie et ressources hydrauliques, Ingele Ifoto. Quelques députés nationaux de cette nouvelle province font également partie de cette délégation. C’est pour la seconde fois que le ministre de l’Intérieur se rend à Tshikapa, victime des violences depuis le 4 décembre 2016. «Cette visite permettra d’évaluer la situation sécuritaire et jeter les jalons d’une paix durable dans cette province où la haine tribale et les conflits intercommunautaires liés à la milice opérant sous le label de Kamuina Nsapu», a confié un membre de la délégation. Et d’ajuter que c’est dans cette province, plus précisément dans la localité de Malenga, que 39 policiers en mission ont été décapités.
Carte postale du Kasaï/Tshikapa
C’est une nouvelle province issue du découpage du Kasaï Occidental en 2015. La province du Kasaï dont le chef-lieu est Tshikapa, affectueusement appelé Tshikapa wa Mansamba, grâce aux chenilles abondantes, ne dispose pas assez des données historiques en ligne. Elle a une superficie 95.631 km2 et sa population est estimée à 3.1999.391 habitants, statistiques datées de 2016. Elle comprend 5 territoires, à savoir: Mweka, Ilebo, Dekese, Luebo, Kamonya ainsi que la ville de Tshikapa. Elle partage ses frontières avec 5 autres provinces. Notamment la province angolaise Luando Norte, le Kasaï Central, le Sankuru, la Tshopo et le Kwilu. La population parle principalement le Français et le Tshiluba auxquelles s’ajoutent les trois dialectes, à savoir: le Tshokwe, le Pende et le Tshibindi. Autrement dit, la population est un mélange de Tshokwe, Lulua-Luba, Pende et Babindi.
Depuis l’époque coloniale, l’économie de cette province repose sur l’agriculture, la pêche sur la rivière Kasaï, Tshikapa et Luanga Tshimu ainsi que sur l’exploitation industrielle et artisanale du diamant de joaillerie. Raison pour laquelle la province connait une forte présence des expatriés notamment dans la ville de Tshikapa, son chef-lieu, en pleine métamorphose depuis la décentralisation. Ses premiers dirigeants sont le gouverneur Marc Manyanga et son vice-gouverneur Hubert Bingho. C’est une nouvelle province qui nécessite tous les moyens pour être à hauteur.
Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer