Non classé

Matthieu Bokolo succède à Antoine Kitombole

A l’issue de l’assemblée générale élective organisée samedi 04 aout 2018, au sein de l’université de Kinshasa-UNIKIN-, le professeur Matthieu Bokolo a été élu président de l’Association des professeurs de l’université de Kinshasa -APUKIN-, après 9 ans du règne de l’ancien  comité dirigé par le professeur Antoine Kitombole. A cette occasion, le président de la commission électorale de l’APUKIN, le professeur Dieudonné Kalindje, s’est félicité du bon déroulement des opérations électorales. Il a en outre, invité la classe politique RD-congolaise à tirer des leçons de transparence du processus ainsi que de l’alternance.
 
Le professeur Matthieu Bokolo a été élu, samedi 04 aout, président de l’Association des professeurs de l’université de Kinshasa -APUKIN-, lors de l’assemblée générale élective organisée au sein de l’université. Il remplace à ce poste le professeur Antoine Kitombole qui a géré cette association durant neuf ans. Le président de la commission électorale de l’APUKIN, le professeur Dieudonné Kalindje s’est félicité du bon déroulement des opérations électorales. Il invite la classe politique RD-congolaise à tirer des leçons de transparence du processus ainsi que de l’alternance appliquées par les professeurs de l’université de Kinshasa, après 9 ans de mandat du comité sortant. «L’APUKIN vient d’être dotée d’un nouveau comité exécutif sous le leadership du professeur Matthieu Bokolo. C’est un exemple pour tout le monde. Les élections se sont déroulées dans la transparence, toutes les 12 facultés étaient impliquées, nous avons élu ce comité qui va nous représenter auprès des autorités RD-congolaise», a-t-il souligné tout en invitant la classe politique à lui emboiter le pas afin d’avoir des élections crédibles, libres, apaisées et transparentes en RD-Congo. «Vu que nous sommes en période électorale, la population doit tirer deux leçons de nos élections. Premièrement, elle doit d’abord tirer la leçon d’alternance car le président sortant a fait 9 ans à la tête de l’APUKIN. Vous savez qu’à un certain moment, le salaire des professeurs a été revu à la baisse jusqu’à moins de 1.000 dollars. Grâce au gouvernement sortant, ce problème a été résolu. La deuxième leçon à retenir est la transparence avec laquelle ces élections se sont déroulées», a-t-il expliqué. De son côté, le président entrant a promis de travailler pour le bien être des professeurs tout en plaidant valablement leur cause auprès des autorités. Par ailleurs, le président sortant s’est senti honoré par le déroulement de ces élections.
Mymye MANDA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer