Mungimur: ce major PNC mêlé aux affaires de l’ASBL UPIT

Prétextant une certaine léthargie de l’Unité des peuples d’Idiofa territoire -UPIT-, l’ASBL regroupant les ressortissants des 7 tribus de ce territoire de la province du Kwilu, le major Mungimur Gura, policier de carrière, s’autoproclame président du Comité de crise en violation de la Loi sur les agents de carrière de la Police nationale congolaise -PNC. En témoigne la signature apposée sur l’un des documents produits pour le compte du fameux Comité de crise. Sans autorisation et à l’insu de la hiérarchie, Mungimur passe même dans les médias pour parler, sans titre ni qualité, des activités de l’UPIT. À Idiofa, les membres actifs de cette ASBL s’arrachent les cheveux, s’étonnant de l’excès de zèle de ce policier et dénonçant ses égarements auprès des responsables de la PNC et du ministère de l’Intérieur. Dans un document parvenu lundi 02 novembre à «AfricaNews», les vrais membres de l’ASBL mettent en garde le major Mungimur Gura et demandent tant à l’Inspecteur général de la PNC qu’au Commissaire général de la PNC de mettre hors d’état de nuire cet agent hors-la-loi.

Les auteurs évoquent notamment l’Article 56 de la Loi sur les policiers, qui stipule: «Est incompatible avec la qualité de policier toute occupation, même accessoire, exercée soit par l’intéressé lui-même, soit par personne interposée, qui serait de nature à nuire à l’accomplissement des devoirs de la fonction, à la dignité de celle-ci ou à assujettir moralement ou matériellement le policier à des intérêts privés».

Pour ceux qui ne savent pas, l’Unité des peuples d’Idiofa territoire est une ASBL apolitique et laïque qui a vu le jour le 19 août 2012 à Kinshasa. L’UPIT se veut un cadre de réflexion, de dialogue, de concertation permanente et d’action entre les filles et fils d’Idiofa, pour l’essor et le développement intégré et intégral de ce territoire.

Tino MABADA

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*