ActualitésDossier à la UneNationSociété

Kimbuta suspend le contrôle des véhicules pour 15 jours

Intervenant mardi 19 juin dans la soirée sur les ondes de Top Congo FM, le gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta Yango, a annoncé à la population la suspension des opérations de contrôle des véhicules pour deux semaines. «Je fais observer une trêve de 15 jours, pour permettre aux propriétaires des voitures œuvrant dans le secteur de transport en commun à peindre leurs engins en couleur unique jaune», a-t-il expliqué. Le Gouv’ Kimbuta a, par ailleurs, conseillé aux RD-Congolaises et RD-Congolais de relever le numéro de voiture taxi empruntée et de l’envoyer par SMS à un membre de famille ou connaissance par mesure de prudence. A en croire André Kimbuta, dépassé ce délai, la police va reprendre les contrôles requis. «La police est instruite pour la stricte application de ces directives. Une fois de plus, j’appelle les Kinoises et Kinois à la vigilance», a-t-il conclu. Le gouvernement a instauré le système d’identification et de contrôle des véhicules pour combattre la résurgence de la criminalité dans les grandes villes du pays et surtout à Kinshasa, la capitale. Des voitures communément appelées ketchs s’étaient illustrées dans l’enlèvement des passagers à bord à qui on ravisait tous les biens qu’ils avaient sur eux.  Le président de la République, au cours d’un Conseil des ministres, avait instruit le gouvernement de trouver une solution rapide à cette criminalité. C’est ainsi que le vice-Premier ministre de l’Intérieur avait réuni tous les services sous sa tutelle dont la Police et l’ANR. Il a été décidé d’identifier tous les véhicules commis au transport en commun et de les doter un numéro chacun. Par la même occasion, il a été demandé aux propriétaires des véhicules à vitres fumées à les changer et aux autorités de ne pas voiler les plaques de leurs véhicules.  A ce sujet, au cours d’un point de presse à Kinshasa, le porte-parole de la Police nationale congolaise -PNC- Pierrot Mwanamputu avait fait savoir que tous les véhicules à plaque voilée seront interpellés, soulignant qu’il n’y a pas de raison de cacher les plaques car même le Président de la République se promène dans son cortège avec des véhiculés à plaque découverte et identifiable.
Tino MABADA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer