Minaku: «Mabunda n’a fait que rappeler les dispositions constitutionnelles»

0

La réponse de Jeanine Mabunda sur la dissolution de l’Assemblée nationale est différemment interprétée. Interrogé par une presse étrangère, l’ancien président de la Chambre basse du Parlement RD-congolais, Aubin Minaku, n’a pas manqué d’apporter sa sauce. «Mabunda n’a fait qu’interpréter les dispositions constitutionnelles», a-t-il souligné. Et de poursuivre: «elle n’a pas franchi le Rubicon. Non! Elle n’a fait que rappeler les dispositions constitutionnelles». Minaku estime que toute analyse doit se faire dans le contexte constitutionnel pour ne pas verser dans des commentaires inutiles.

L’élu d’Idiofa a clairement souligné que le pays a, aujourd’hui, un Président de la République élu qui est de l’UDPS et une majorité parlementaire à l’Assemblée nationale en faveur et entre les mains du FCC et de son leader Joseph Kabila. «C’est qui a conduit à l’accord de coalition qui signifie clairement co-gestion. Donc, toutes les interprétations par rapport au droit, à la Constitution, il faut respecter la Constitution à tout moment, c’est vrai, mais toute analyse devait se faire dans ce contexte-là. Sinon, ce sont des prétextes pour essayer de manipuler. Et ça ne sert à rien», a expliqué le député Aubin Minaku. A la question de savoir si la présidente de l’Assemblée nationale a franchi le Rubicon, l’ancien speaker de la Chambre basse du Parlement RD-congolais n’est pas allé sur le dos de la cuillère. «Je ne pense pas que la présidente de l’Assemblée nationale, Mabunda, aie franchi le Rubicon. Loin sans faux. Elle n’a fait que rappeler les dispositions constitutionnelles. Les militants peuvent faire des commentaires comme ils l’entendent. Je pense qu’à notre niveau, l’essentiel c’est d’évoluer avec le Président de la République que nous reconnaissons tous et la présidente de l’Assemblée nationale parce qu’elle a été désignée par notre coalition, c’est-à-dire par les députés du FCC et du CACH», a martelé le Professeur Aubin Minaku. Dans sa réponse, l’ancien speaker de la Chambre basse du Parlement compte toujours sur la coalition qui est un mode de gérer ensemble la République. Voilà pourquoi il a appelé à l’unité de la coalition gouvernementale.

Dorian KISIMBA