Nation

Grand historien et professeur d'université, Isidore Ndaywel rallie le MSR

Le Professeur Isidore Ndaywel
«J’ai pensé que dans la Majorité présidentielle, l’identité que je pourrais m’octroyer et qui me convient parfaitement, c’est l’identité d’être MSR», a affirmé l’historien      
Le Mouvement social pour le renouveau -MSR- compte un nouveau membre dans ses rangs. Et pas de moindre! Isidore Ndaywel, l’un des plus illustres hommes des sciences RD-congolais. La cérémonie de son adhésion officielle a eu lieu le vendredi 25 octobre 2013, au siège national du parti sis 2 bis, avenue Banana dans la commune de Kintambo. Bien avant cela, le MSR a fait une déclaration politique dans laquelle il exprime son soutien aux décisions prises par le Président de la République Joseph Kabila.
Le vendredi 25 octobre a été un jour assez particulier pour le MSR. Ce parti cher à Pierre Lumbi a accueilli le professeur Isidore Ndaywel en son sein. Les insignes et règlement du parti lui ont été remis par Dieudonné Bolengetenge, Secrétaire exécutif national du MSR. Une bonne chose! Un honneur, selon certains membres du parti. Après plusieurs années passées dans le sillage de la politique, ce grand historien RD-congolais décide enfin de porter une couleur au sein de la Majorité présidentielle. Mais pourquoi le MSR? «C’est une question essentiellement d’intuition. J’ai pensé que, dans la Majorité présidentielle, l’identité que je pourrais m’octroyer et qui me convient parfaitement, c’est l’identité d’être MSR», a-t-il affirmé avant de justifier les motivations qui sont à la base de son entrée en politique. «Je suis essentiellement un professionnel de la science. Je n’ai  pas eu à accorder beaucoup de temps à de tels engagements. Pour le moment, j’ai pensé que je pouvais extérioriser cela parce que ce n’est pas la première fois que je suis dans le sillage du MSR. Je pense qu’à ce niveau il n’y aura plus d’inconvénients à pouvoir exercer». Pour Ndaywel, il était inopportun de mêler les occupations qu’il avait eues à la Francophonie en octobre 2012 et au Cinquantenaire en 2010 à la politique active. Très modeste, Ndaywel!
Réaction du MSR au discours de Kabila
Bien avant la petite cérémonie d’adhésion de Ndaywel, le Bureau politique du MSR a fait une déclaration en réaction à l’adresse du Chef  de l’’Etat, Joseph Kabila devant les deux chambres du Parlement réunies en Congrès qui a eu lieu le 23 octobre 2013 au Palais du peuple. Le parti affirme que les mesures prises par le Président de la République sont pertinentes. «Le MSR entend accompagner activement les efforts du Chef de l’Etat dans la lutte contre la corruption, les détournements, le trafic d’influence, l’enrichissement illicite, le coulage des recettes publiques, l’affairisme des cadres civils et militaires ainsi que d’autres antivaleurs», indique la déclaration. Et de poursuivre: «Le MSR souscrit à l’engagement solennel du Président de la république de veiller à l’application, par l’ensemble des institutions de la République, des recommandations issues de ce forum national, lesquels impriment un nouvel élan à la gouvernance de la RD-Congo». A en croire le document, le MSR salue la détermination du Chef de l’Etat en faveur du renforcement des F ARDC, l’accélération des réformes du secteur de sécurité, la fermeté affichée sur la question des groupes armés et autres criminels, l’observance du cadre constitutionnel. Il n’y a pas que ça. Concernant la formation d’un gouvernement de cohésion nationale, question qui a fait débat  au sein  de la Majorité présidentielle pendant un moment, le MSR est clair. Ce dernier a, autant qu’il l’a fait avec les autres décisions prononcées par Joseph Kabila, réitéré son appui et son adhésion à cette initiative. Loyauté oblige!
Hugo Robert MABIALA 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer