SantéSociété

Mano Foundation se lance dans la lutte contre le cancer du sein

L’association «Mano foundation» a organisé, le vendredi 28 octobre 2022, une conférence axée sur le thème: «Cancer du sein, mythe ou réalité?». Pour réaliser ce volet de la mission, cette rencontre a été initiée par la structure Mano foundation dans le but de sensibiliser la population sur les stratégies de lutte contre le cancer dans le domaine de la prévention, détection précoce et mobilisation sociale. Deux intervenants ont exposé sur le sujet. Le premier intervenant, Joseph Bangambe, chef des travaux et gynécologue-obstétricien à HJ Hospitals, a exposé sur le thème: «Profil clinique et thérapeutique: dépistage et prévention du cancer du sein».

Cette maladie est due à plusieurs facteurs de risque, à savoir: le sexe, d’où le cancer touche plus les femmes. Ainsi, le sexe masculin n’est pas épargné totalement. La maladie bénigne du sein, les pesticides, les plastifiants, la fumée des véhicules, l’obésité et la prise de poids, le manque d’activité physique, le tabac, l’alcool, les aliments qui contiennent les acides gras, une grossesse arrivée tardivement en âge, etc. «Ainsi, il y’a au moins 10 signes d’alarme symbolisent la présence du cancer du sein à retenir: la présence d’un nodule -boule- dans le sein, l’aspect du sein en peau d’Orange, la rétraction mammaire, l’écoulement du sein, l’augmentation ou la diminution du volume mammaire, le changement de la coloration de la peau de la poitrine, la présence de la plaie qui ne se cicatrice pas, la douleur dans le sein, les ganglions au niveau des aisselles, sus et sous claviculaires et, enfin, l’abcès à répétition», a-t-il expliqué.

Pour sa part, le deuxième intervenant, le Dr. Kalala Bisonga ayant représenté le docteur Lebwaze, a parlé du «Profil anatomo-pathologique du cancer du sein et ses répercussions sur la santé publique». Selon ses dires, le cancer de sein est une tumeur maligne qui se développe au niveau du sein. Il peut s’étendre aux tissus voisins, aux ganglions lymphatiques, voire à d’autres organes par la circulation sanguine ou métastases. Le sein féminin est composé des glandes mammaires et des canaux galactophores servant à acheminer le lait vers le mamelon qui sont entourés des tissus graisseux et de tissus conjonctif. Une croissance anarchique des cellules dans l’un ou l’autre de ces tissus peut provoquer le cancer du sein.

«La cellule de l’organisme se reproduise tout au long de la vie enfin de remplacer de façon ordonnée les cellules des tissus qui se sont détériorés», a indiqué Dr Kalala Bisonga. L’association Mano foundation est une structure sans but lucratif qui vise à réduire la mortalité du cancer en RD-Congo et en Afrique subsaharienne en organisant des descentes dans des hôpitaux, dans des centres de personnes en situation d’handicap, dans des orphelinats pour un bon équilibre collectif et individuel. En plus d’accomplir les tâches sociales de grande importance, comme l’aide aux personnes en difficulté, ce travail de bénévolat qu’exerce l’ASBL Mano foundation permet à la population du calme, la stabilité et donne ainsi un sens dans leur vie.

Deborah MATEYI

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page