SantéSociété

Coronavirus: voici les règles hygiéniques à respecter

La ville de Kinshasa compte déjà trois cas positifs de Coronavirus. La situation prend visiblement des allures inquiétantes au regard du nombre de personnes ayant été au contact de ces cas confirmés. Pour limiter la chaine de contaminations, le ministère de la Santé publique conseille quelques dispositions hygiéniques et sociales à suivre pour éviter cette nouvelle pandémie en provenance de Wuhan en Chine. En clair, il faut se laver régulièrement les mains avec du savon ou une solution alcoolique, manger des aliments bien cuits, limiter les participations aux attroupements ainsi que l’achat des friperies car la plupart des articles proposés ont pour origine les pays fortement touchés par le COVID 19. Quant au port des caches nez, l’on précise que cela ne diminue en rien le risque de contracter le virus, car composé des microparticules qui peuvent traverser aisément le masque ou cache nez. Cependant, renseigne-t-on, le masque aide à limiter le risque de contamination si on est positif au virus.

Tout est mis en œuvre pour la prise en charge des malades

Face à la psychose née à Kinshasa, le ministère de la Santé publique rassure que ses services sont en alerte pour la prise en charge des malades, leur isolement et leur suivi afin d’éviter la contagion. C’est dans ce sens qu’il a confirmé que les enfants du ressortissant camerounais atteint qui étudient à l’Ecole française ont été mis en quarantaine en vue de leur suivi. Entre-temps, au regard de la gravité de la situation épidémique et face aux recommandations de l’Organisation mondiale de la santé -OMS-, quelques mesures importantes et opposables à tous sont arrêtées par l’Etat RD-congolais: tout passager en provenance de l’étranger ou de l’intérieur du pays doit remplir la fiche de renseignement du voyageur dans l’avion. Il devrait en être de même pour ceux qui empruntent la voie maritime ou fluviale. A sa descente, le passager présente la fiche au service d’hygiène aux frontières ou au lieu de débarquement. Les agents du ministère de la Santé spécialisés dans la détection des maladies seront postés aux points d’entrée les plus fréquentés par des voyageurs qui viennent en RD-Congo notamment les aéroports, les ports maritimes et les postes frontaliers terrestres. Tout passager n’ayant pas rempli sa fiche ne pourra pas être admis à l’aéroport du débarquement en RD-Congo. Tout passager -haute personnalité ou qui que ce soit- passant par ces points d’entrée est soumis obligatoirement à un contrôle de la température du corps et des autres signes caractéristiques. Il doit obligatoirement remplir une fiche de renseignement du voyageur. Les passagers qui ne présentent pas de signes comme la fièvre, la toux et la fatigue sont autorisés à entrer au pays après le test. Ils feront néanmoins l’objet d’un suivi au regard de leurs coordonnées contenues dans leurs fiches au débarquement. Ceux qui présentent la fièvre, la fatigue et la toux sèche seront retenus et conduits au Centre de Kinkole pour des examens complémentaires par des professionnels de santé. Ceux qui seront positifs après les examens complémentaires seront retenus pour les soins appropriés, tandis que ceux dont les résultats s’avèreraient négatifs seront libérés. Afin de faire face à des récalcitrants, la Police sera placée aux endroits requis en vue d’imposer à tout le monde de passer par ce scannage.

Olitho KAHUNGU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer