Dossier à la Une

Voici l’entourage immédiat de Fatshi

Le président de l’UDPS et candidat à la présidentielle 2018 balise le chemin pour affronter les joutes électorales. Il vient de se choisir ses proches collaborateurs, ces hommes et femmes puisés dans la pépinière nationale, conformément à la géopolitique, prêts à se mettre à la tâche. Cette fois-ci, Félix Tshisekedi semble avoir tenu compte des critiques formulées contre lui qu’il avait composé son cabinet en tant que président du Rassemblement. Une attitude qui traduit la compréhension, l’unité nationale et l’approche participative et associative. Un parti national du gabarit de l’UDPS doit avoir ses dirigeants originaires de quatre coins de la République. C’est chose faite! Découvrons quelques figures qui seront familières, presque tous branchées, ayant à quelques exceptions près un compte Twitter chacune. 
 
 

Après son élection à la tête de l’Union pour la démocratie et le progrès social -UDPS- et sa désignation comme candidat à la présidentielle 2018, Félix Tshisekedi a un nouveau challenge: mettre en place non seulement des stratégies pour asseoir son leadership et conduire son parti à la victoire, mais aussi se faire entourer d’une équipe forte, capable physiquement, moralement et intellectuellement de relever les défis politiques qui attendent le parti.
Du coup, et surtout sur demande de la base de l’UDPS, Félix Tshisekedi a reconduit Jean-Marc Kabund-a-Kabund au poste de secrétaire général. Nommé depuis 2016 par feu Etienne Tshisekedi, Kabund a apporté sa vigueur et son dynamisme au sein du parti. Il est très écouté par la base de par ses prises de position claires sur les affaires politiques en RD-Congo. Le SG de l’UDPS est originaire du Grand Katanga. Ses quatre adjoints ne sont pas encore nommés.
Entretemps, Fatshi s’est également choisi les membres de son cabinet, ses collaborateurs immédiats. Déo Kadia Onthim, ressortissant de l’ex-Bandundu, est nommé directeur de Cabinet et porte-parole de Félix Tshisekedi. C’est l’homme pivot. Il a déjà donné les couleurs de ce que sera la stratégie de l’UPDS et de son président dans l’avenir au plan fonctionnel. «La presse est invitée à contacter le cabinet en cas de besoin pour solliciter un éclaircissement sur toute question d’actualité ou concernant l’UDPS et son président pour encadrer la communication de l’UDPS afin d’éviter la circulation de la fausse information», a-t-il dit à la faveur de sa toute première conférence de presse.
Et d’ajouter: «l’autre alternative pour s’informer sur l’UDPS, c’est se référer a site Internet du parti qui sera bientôt lancé». Une façon pour l’UDPS d’ouvrir l’accès à la source d’information pour les journalistes. Deo Kadia demande à la presse de maintenir le contact avec le cabinet.
En attendant la matérialisation de cette volonté via l’officialisation des équipes composant le Cabinet du président de l’UDPS, AfricaNews a dû procéder par plusieurs recoupements pour découvrir quelques éléments clés de la ceinture de Félix Tshisekedi.
On apprend que Deo Kadia est épaulé dans ses fonctions par quatre directeurs de cabinet adjoints. Selon certaines sources recoupées et les informations glanées sur les réseaux sociaux sur base des messages de félicitations adressés à quelques promus, il s’agit de Me Peter Kazadi, avocat au Barreau de Kinshasa Gombe, ancien conseiller juridique d’Etienne Tshisekedi, ressortissant du Grand Kasaï; Eric Ntoya issu du Kongo central; Dieudonné Lobo, fonctionnaire fédéral à CAPAC en Belgique originaire du Kasaï et Madame Gety Mpanu Mpanu, originaire du Kongo central.
On apprend également la nomination de Claude Ibalanky, businessman originaire du grand Bandundu, très actif en Afrique australe, au poste stratégique de conseiller spécial. Malgré son jeune âge, Ibalanky connait parfaitement bien la scène politique nationale pour avoir longtemps était au contact des acteurs politiques membres de l’Assemblée nationale. Il a également un carnet d’adresses consolidé grâce à ses relations dans le monde des affaires. Me Eric Bilale Monga, avocat, chercheur certifié en droit public, expert en Droit nucléaire et en gestion des émissions de carbone, issu de l’ex-Equateur, est nommé conseiller juridique.
Peut-être le plus jeune de cette garde rapprochée mais l’un des plus anciens collaborateurs de Félix Tshisekedi, Michée Mulumba, licencié en Communication sociale de l’IFASIC, est promu assistant principal du président de l’UDPS. Tema Tabu Eboma est, lui, appelé à assurer les fonctions du responsable de sécurité.
Selon certaines langues, ces visages branchés et bien connectés aux réseaux sociaux, dont la liste complète sera publiée dans les prochaines heures, vont devenir familiers du grand public et pourraient siéger dans le gouvernement. Aujourd’hui, si Félix Tshisekedi acceptait la Primature dans le cadre de l’application intégrale de l’Accord de la Saint-Sylvestre. Demain, au cas où l’UDPS remportait les élections ou faisait partie de la coalition au pouvoir.

AKM
Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer