Le Sénat déclare recevable le projet de loi sur le terrorisme

0

Le projet de loi sur le terrorisme a été au centre d’un débat, mardi 10 avril, à la Chambre haute du Parlement. Après une longue discussion autour de ce texte, la réplique du ministre d’Etat en charge de la Justice, Alexis Thambwe Mwamba, est venue ainsi mettre fin au débat. Résultat: le projet de loi sur le terrorisme est jugé recevable. Le Sénat a également adopté, lundi 9 avril, le projet de loi portant liberté des prix et concurrence pour réguler le secteur commercial en RD-Congo. Cette loi, a argumenté le sénateur Emmanuel Kisimba, est très importante pour le pays, car elle permettra à stimuler son économie et de rendre les prix sur le marché beaucoup plus compétitifs.

Le ministre d’Etat en charge de la Justice, Alexis Thambwe Mwamba a, lors d’une plénière au Sénat consacrée sur le projet de loi sur le terrorisme, estimé que la RD-Congo devrait déjà avoir des instruments juridiques pour faire face au terrorisme qui sévit déjà dans plusieurs pays d’Afrique. «Si on ne présentait pas un projet de loi comme celui-là, ça veut dire qu’on serait totalement irresponsable. Aujourd’hui, le terrorisme est une réalité avec laquelle nous devons pouvoir vivre. Il faut légiférer pour anticiper», s’est justifie le ministre d’Etat Thambwe Mwamba, répondant à la préoccupation des sénateurs qui estimaient que ce projet de loi ne correspondait pas au contexte RD-congolais. Et de prévenir: «il ne faut pas que lorsque nous allons nous trouver devant les situations comme celles-là, qu’on soit démuni, parce qu’on n’aurait pas prévu cela dans notre arsenal judiciaire». Thambwe Mwamba s’est appuyé sur les modes opératoires des ADF et des anciens miliciens Kamuina Nsapu pour soutenir les idées mettant en exergue l’importance de cette loi. «Ce qui se passe aujourd’hui au Nord-Kivu, ce qui s’est passé au Kasaï, fait que pour cette raison, ce projet de loi englobe tous ces genres de situation. Nous devons légiférer pour prémunir notre population», a affirmé le ministre d’Etat en charge de la Justice. Après une longue discussion autour de ce texte, la réplique du ministre d’Etat Thambwe Mwamba est venue ainsi mettre fin au débat. Résultat: le projet de Loi sur le terrorisme est déclaré recevable.

Le projet de Loi portant liberté des prix et concurrence adopté
Par ailleurs, lundi 9 avril, le Sénat a adopté le projet de loi portant liberté des prix et concurrence pour réguler le secteur commercial en RD-Congo. «Avec la liberté de la fixation des prix, les RD-Congolais feront tout pour acheter là où c’est moins cher. Les gens vont acheter à un bon prix et vendre à un prix abordable aussi», a argumenté le sénateur Emmanuel Kisimba. Et de poursuivre: «mais si on impose les prix, c’est difficile pour les gens de s’adapter. S’il n’y a pas la liberté de fixer les prix, il y aura un forcing qui ne va pas favoriser l’épanouissement de l’économie». Le sénateur Emmanuel Kisimba a expliqué que cette loi est très importante pour le pays, car elle va permettre à stimuler son économie et de rendre les prix sur le marché beaucoup plus compétitifs.

Christian BUTSILA

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom