Dossier à la UneNationPolitique

SAA ramène Katumbi au bercail

Sorti du pays fin janvier par la frontière de Kasumbalesa, le chairman de TP Mazembe est rentré jeudi dans la capitale cuprifère par un régulier de la compagnie aérienne sud-africaine juste après avoir pris part à MSC, à Munich, aux côtés de John Kerry, Dimitri Medvedev… et Manuel Valls. Des faits rares pour être soulignés
Moise Katumbi Chapwe, l’ex-gouverneur PPRD de l’ex-Katanga passé à l’Opposition, est rentré jeudi à Lubumbashi à bord d’un régulier de la compagnie aérienne SAA. Un fait rare pour être souligné, un petit événement pour les Lushois habitués à le voir débarquer de son jet privé après chaque voyage en dehors des frontières de l’ex-Katanga. «Le chairman de TP Mazembe est rentré au pays en citoyen libre même si, depuis un certain temps, son jet privé n’a pas l’autorisation d’atterrir à l’aéroport de la Luano. Serein, il se contente de dénoncer la restriction des libertés garanties par la Constitution dont il défend, du reste, les principes», commente un proche. N’empêche. Ce retour au bercail est fêté. L’enfant de Kashobwe a serré des mains et s’est fait photographier avec des membres de son staff avant d’être rebasé dans sa résidence de Lofoi, quartier Golf.
Après l’accident de circulation dont il a été victime le mois dernier, Katumbi a quitté Lubum fin janvier via la frontière de Kasumbalesa pour des examens médicaux appropriés en Afrique du Sud. De là, il a entamé un séjour en Europe. Des témoins l’ont vu tour à tour dans les installations du Real de Madrid, où il a échangé avec le président du club de football de la capitale espagnole, Florentino Perez; à Paris pour le tournage, aux côtés de Vital Kamerhe et Félix Tshisekedi, d’un message-vidéo adressé aux populations RD-congolaises et à Kigali au Rwanda à la faveur de la finale du CHAN remportée par les Léopards de la RD-Congo devant la sélection du Mali le 7 février.
Des sources confient que Katumbi s’est également rendu à Munich, en Allemagne, où il a pris part au Munich Security Conference -MSC-, une rencontre réunissant les pays tant européens qu’américains, asiatiques et africains ainsi que certains organismes internationaux tels que l’OSCE. La 52ème édition du MSC a été rehaussée de la présence du secrétaire d’Etat américain John Kerry, du Premier ministre russe Dimitri Medvedev, de son homologue français Manuel Valls, du ministre allemand des Affaires étrangères Walter Steinmeier et du président en exercice de l’OSCE. Le Procureur de la CPI, Fatou Bensouda, le Secrétaire général de l’OTAN, le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif ou encore l’ancien Secrétaire général de l’ONU, Koffi Annan ont également participé à cette réunion. Katumbi est arrivé à ce meeting immédiatement après le Secrétaire d’Etat américain John Kerry. Depuis, le casting fait jaser, plusieurs observateurs cherchant à s’expliquer comment l’ex-gouverneur du Katanga, devenu le fer de lance de l’Opposition RD-congolaise, a fait pour pouvoir côtoyer ces grands du monde. Un autre fait rarissime pour passer inaperçu. En attendant qu’ils trouvent réponses à leurs questionnements, Katumbi est arrivé jeudi à Lubumbashi, où son club de football, le TP Mazembe, vainqueur de la Ligue des champions 2015, affronte samedi 20 février à Kamalondo l’Etoile sportive du Sahel dans un match comptant pour la Super Coupe de la Confédération africaine de football -CAF. Une fois chez lui, Katumbi a lancé dans un tweet: «10 ans après son adoption & en cette année électorale, respectons & protégeons la Constitution , socle de notre démocratie & de nos valeurs».
AKM                  

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer