Dossier à la UneJusticeMédiasNation

Retour des flammes après menaces de mort du député national Daniel Safu contre le journaliste Achille Kadima : JED, PPJ et ANECO optent pour la voie de la Justice

C’est le retour des flammes. Rien d’autre. La profession se lève comme un seul homme pour exiger que le député national Daniel Safu puisse répondre, devant ses juges, des menaces de mort proférées à l’endroit du journaliste Achille Kadima Mulamba, patron du tri-hebdomadaire AfricaNews, paraissant à Kinshasa.

Deux structures de défense des droits des journalistes, notamment Journaliste en danger -JED- et Plaidoyer pour la protection des journalistes -PPJ-, ainsi que l’Association nationale des éditeurs du Congo -ANECO- dénoncent et condamnent les propos délictueux tenus par le député national Daniel Safu, promettant la mort par balles réelles à Achille Kadima.

Dans leurs communiqués respectifs rendus publics mardi 25 octobre, abondamment relayés par les médias du pays, les deux organisations de défense des droits des journalistes RD-congolais encouragent le journaliste Achille Kadima1 à saisir les instances judiciaires compétentes et invitent le Procureur général de la République à ouvrir une enquête à charge de l’élu de Mont-Amba.

Avertissement à l’endroit du député national Daniel Safu

Le Plaidoyer pour la protection des journalistes -PPJ-, structure de défense des droits, des intérêts et de vie sociale des journalistes en République Démocratique du Congo est préoccupée par les menaces de mort brutalement proférées contre le journaliste Achille Kadima Mulamba, Directeur de Publication du trihebdomadaire AfricaNews par le député national Daniel Safu, élu de la circonscription électorale du Mont-Amba à Kinshasa. Ayant promis la mort au journaliste en raison d’une tribune libre paru dans son journal, l’honorable Safu a débordé en s’illustrant comme un présumé «criminel». Le PPJ invite le Procureur général de la République à se saisir de la présente alerte pour ouvrir une enquête à charge du député et protéger le journaliste menacé. Le PPJ convie les structures partenaires et autres organisations professionnelles de presse à se mobiliser en faveur de la protection du confrère en danger.

Fait à Kinshasa, le 25 octobre 2022.
Le Plaidoyer pour la Protection des Journalistes
Pascal MULUNDA
Président

Pour diffusion immédiate – Urgent
Kinshasa : Un député national menace de mort le directeur d’un journal
RD Congo – Communiqué de Presse – Le 24 Octobre 2022

Achille Kadima, éditeur et directeur de publication du journal «AfricaNews», paraissant à Kinshasa, est, depuis plusieurs jours, l’objet des menaces de mort de la part d’un député national et ancien journaliste, Daniel Safu. Selon M. Kadima contacté par JED, ces menaces de mort font suite à son refus de s’associer à la démarche du député Daniel Safu consistant à extorquer de l’argent au ministre des Affaires foncières, Molendo Sakombi, en échange de l’abandon par le député, des attaques dans les médias et d’une menace de motion de défiance qu’il s’apprêterait à déposer contre lui. Dans un audio publié samedi 22 octobre 2022 sur les réseaux sociaux, on peut entendre nettement la voix du député Safu disant: «Maintenant, c’est fini, la considération que nous avions pour lui. Moi, je me promène avec une arme, je peux lui cracher au visage, puis l’abattre».
JED dénonce vigoureusement ces menaces graves et encourage le journaliste à saisir les instances compétentes pour que le député Safu réponde de ses déclarations.

Pour tout contact
Journaliste en Danger
Av. de la presse. Immeuble Moanda. Local 21. Référence Immeuble Botour
Kinshasa/Gombe. B.P. 633 Kinshasa 1
Téléphone: +243 81 99 96 353 ou +243 99 99 96 353
E-mail : [email protected], [email protected]
Internet : www.jed-afrique.org
République démocratique du Congo

Pour sa part, l’ANECO se dit indignée et s’étonne de ces menaces de mort venant de quelqu’un issu du monde de médias. Dans son communiqué, l’Association nationale des éditeurs promet de tenir pour responsable l’ancien journaliste Daniel Safu pour tout ce qui arriverait à son membre.

Selon l’éditeur Achille Kadima, ces menaces de mort font suite à son refus de s’associer à la démarche du député Daniel Safu consistant à extorquer de l’argent au ministre des Affaires foncières, Sakombi Molendo, en échange de l’abandon par le député national, des attaques dans les médias et d’une menace de motion de défiance qu’il s’apprêterait à déposer contre lui au Bureau de l’Assemblée nationale. La Rédaction du journal AfricaNews dit mille mercis à la l’ensemble de la Corporation pour cet élan spontané de solidarité. Ci-dessous, les communiqués de JED, PPJ et d’ANECO.

OK

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page