Dossier à la UnePolitique

Sénat: Modeste Bahati au four et au moulin

Le Président du Sénat RD-congolais a connu un week-end chargé, avec plusieurs audiences qu’il a accordées respectivement aux différentes personnalités. Vendredi 26 mars dernier, dans son cabinet de travail, Modeste Bahati Lukwebo a reçu tour à tour une délégation de stagiaires de la première promotion de l’Ecole de guerre de Kinshasa venue s’imprégner du fonctionnement de la Chambre haute du Parlement et surtout de l’interaction entre le ministère de la Défense et la Commission défense et sécurité du Sénat.

Puis, Modeste Bahati a échangé avec l’ambassadeur de la Chine en RD-Congo, Zhu Jing, suivi de celui du Maroc, Rachid Agassim, et, enfin, une délégation de trois communautés des provinces de Nord-Kivu, Sud-Kivu et de l’Ituri. Le même jour, le président du Sénat a participé à la première rencontre des élus catholique, à la faveur d’une messe d’actions de grâce dite par le Cardinal Ambongo en la paroisse Saint Raphael dans la commune de Limete. 

Conduits par le général Mulang Nawej accompagné de son adjoint, le Français Eric de la Chapelle, les stagiaires de la première promotion de l’Ecole de guerre de Kinshasa se sont rendus au Sénat pour s’informer sur le véritable rôle de la commission défense et sécurité du Sénat, son mode de fonctionnement ainsi que son interaction avec le ministre de la défense nationale en vue de parachever la montée en puissance des forces armées. Devant tous les membres du bureau et les membres de la commission défense et sécurité, Modeste Bahati leur a fourni des renseignements possibles sur leurs préoccupations.

Il a expliqué à ses hôtes la volonté de cette chambre de sages de se rapprocher davantage du ministère de la défense et sécurité en vue de veiller à ce que l’armée ainsi que les autres services de sécurité aient les moyens pour mener à bien leurs activités, sachant que l’espoir du peuple pour la paix reste tourné vers l’armée. De son côté, le président de la Commission défense, sécurité et frontières, l’honorable Baramoto, Général des Forces armées à la retraite, a donné le rôle spécifique de cette commission composée de 12 membres, avec une mission d’examiner les prévisions budgétaires des ministères, de suivre et d’évaluer l’exécution des lois et recommandations.  Il a renseigné qu’à ce jour, le Sénat RD-congolais a voté une panoplie de lois dans le domaine de la défense et sécurité. Une nouvelle qui a enchanté le commandant de l’Ecole de guerre.

Dans un autre registre, le président du Sénat a échangé avec l’ambassadeur de la Chine en RD-Congo, Zhu Jing, qui est allé non seulement transmettre les félicitations du président du Sénat chinois à Modeste Bahati pour son élection à la tête de la Chambre haute du Parlement RD-congolais, mais aussi pour réchauffer la coopération entre la Chine et la RD-Congo. Pendant leurs échanges, Modeste Bahati a mis l’accent sur la coopération économique, très capitale pour le développement du pays, en vue de réaliser la vision du Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Dans le même décor diplomatique, le speaker de la Chambre haute du Parlement a aussi reçu en audience le Marocain Rachid Agassim, ambassadeur de sa Majesté Roi Mohammed VI accrédité à Kinshasa. Ce dernier est allé présenter à Modeste Bahati les félicitations du Parlement marocain pour son élection. Au sortir de l’audience, l’ambassadeur marocain a dit compter sur le président Modeste Bahati pour faire avancer la coopération bilatérale entre Kinshasa et Rabat car, selon lui, l’Afrique doit faire confiance à l’Afrique. «Les deux personnalités ont une vision commune, une vision économique pour transformer les ressources en richesses», a-t-il soutenu.

La paix et le développement de l’Est de la RD-Congo aussi évoqués

Le même vendredi 26 mars, le président du Sénat a accordé une audience à une forte délégation de trois communautés des provinces de Nord-Kivu, Sud-Kivu et de l’Ituri. Conduits par Désiré Kashemwa, les membres de ces communautés ont remis leur cahier de charges à Modeste Bahati, reprenant les différentes préoccupations qui émanent de la population de ces trois provinces. Le Sénat étant l’émanation des provinces, le speaker de la Chambre haute a promis à ses interlocuteurs de porter leur voix auprès des autres institutions pour que la paix revienne dans cette partie de la RD-Congo touchée depuis plus de 25 ans par les violences qui occasionnent des pertes en vies humaines.

Par ailleurs, Modeste Bahati a fait part à ses hôtes la volonté et la détermination du Chef de l’État de voir la paix revenir sur toute l’étendue de la République pour permettre un développement durable. Le brave président du Sénat a bouclé sa journée de vendredi par une messe à l’intention des élus catholiques, à la Paroisse Saint Raphaël, dans la commune de Limete. L’officient du jour, le Cardinal Fridolin Ambongo, a sensibilisé les députés et sénateurs membres de l’Eglise catholique sur la foi catholique et l’engagement socio-politique.

Au cours de cette première rencontre liturgique, le prélat catholique les a invités à veiller sur l’harmonie et l’équilibre entre leur foi et leur engagement socio-politique. L’Archevêque de Kinshasa a demandé aux élus de son église d’être la lumière partout où ils seront. Prenant la parole au nom de ses collègues élus catholiques, Modeste Bahati Lukwebo a exprimé sa reconnaissance au Cardinal pour cet enseignement, avant d’inviter l’assistance à l’amour du prochain. Il a en outre appelé ses frères et sœurs à la repentance. «Nous avons fait beaucoup de mal à notre peuple, nous devons nous repentir individuellement et collectivement», a-t-il déclaré. Modeste Bahati a clôturé son mot en remerciant les honorables Paul Balenza et Chérubin Okende, initiateurs de cette rencontre.

OK

Articles similaires

Fermer
Fermer