Dossier à la UneNationSécurité

RDC: Muyaya annonce le bilan des opérations liées à l’état de siège

30 jours après l’état de siège proclamé dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, le gouvernement RD-congolais reste optimiste conformément à la détermination du Chef de l’État Félix Tshisekedi de mettre fin à l’insécurité à l’Est en général et particulièrement au Nord-Kivu et en Ituri.

Patrick Muyaya Katembwe, ministre de la Communication et médias et porte-parole du gouvernement, l’a affirmé mercredi 09 juin à Kinshasa face à la presse, accompagné du Général León Richard Kasonga et du Commissaire supérieur, Mwanamputu, respectivement porte-paroles des Forces armées de la RD-Congo -FARDC- et la Police nationale congolaise -PNC.

À en croire le ministre de la Communication et médias, le pays fait face à ce jour à une guerre asymétrique. Devant les professionnels des médias, Patrick Muyaya a dressé un bilan sur l’ensemble des opérations menées sur terrain dans les deux provinces.

Au plan opérationnel, l’armée a, dans la province de l’Ituri, intensifié les opérations contre les différents groupes armés avec 39 terroristes neutralisés. Les activités économiques ont même repris. Un autre constat, c’est la libre circulation sur la route nationale et la récupération des 20 localités.

Au Nord-Kivu, les FARDC sont au contrôle de toutes les zones. 35 rebelles ont été neutralisés, dont 14 étrangers. Il y a eu 70 collaborateurs des rebelles qui sont aux arrêts. 38.000 personnes ont repris leurs activités, notamment l’agriculture. Plusieurs sont au contrôle de l’armée. Il s’agit entre autres Mayangose, Mwinika, Madina, Kayare, Mont Olive. Dans le secteur opérationnel, l’armée a exercé une pression accrue sur les mouvements rebelles.

J.B

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer