Dossier à la UneNation

RDC : Lumumba reçoit des hommages dignes et mérités

La RD-Congo est en deuil. 62 ans après sa mort, la dépouille du héros national Patrice-Emery Lumumba est arrivée, depuis lundi 27 juin 2022, à Kinshasa, la capitale RD-congolaise. Elle a été accueillie, à l’Aéroport international de N’Djili, par le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo avant d’être exposée au Palais du peuple, siège du Parlement RD-congolais. Là, elle reçoit des hommages dignes des officiels et des populations dans sa diversité.

«Je pense que le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, c’est vraiment quelqu’un qui a du cœur. C’est quelqu’un qui est sensible. Il a bien compris que Lumumba et lui sont de la même trempe, de la même étoffe, parce que quand je suis ses discours c’est quelqu’un qui est prêt à offrir sa vie pour la nation. D’ailleurs, il l’a dit plus d’une fois. Ce n’est pas un secret», a affirmé l’élue de la Tshopo, Mahindo Elombote, membre de l’Union sacrée de la nation.

Roland Lumumba a, quant à lui, salué le geste combien grandiose posé par le Président Tshisekedi pour avoir rapatrié la dépouille son père. «Nous sommes satisfaits du Président Tshisekedi. Il nous a aidés à ramener notre héros national de la façon que ça doit se faire. On le remercie pour ça. On le remercie aussi et surtout le peuple RD-congolais qui nous a accompagnés partout dans les provinces où est passée la dépouille de l’héros national», a témoigné  Roland Lumumba.

Quant à Laurent Lumumba, l’on doit désormais regarder vers l’avenir du pays. «La vie continue. Lumumba est mort, mais la vie continue. Il faut voir dans quelle direction qu’on peut arriver à appliquer tous les concepts que ce héros nous a légués. C’est ça le combat qu’on a aujourd’hui; le combat avec la jeunesse, comment améliorer le sort de tout le monde, comment bâtir le Congo pour qu’il soit le rayon de développement de l’Afrique toute entière comme l’a voulu Lumumba», a-t-il interpellé.

Pour Cathy Kalanga, coordinatrice de la Société civile dans sa diversité, a, quant à elle, reconnu les mérites du premier héros de notre pays. «Si aujourd’hui nous venons vers la dépouille mortelle de Patrice-Emery Lumumba parce que c’est un monument, un symbole à l’image duquel chaque RD-Congolais devrait comprendre qu’il faut se prendre en charge. Lumumba a perdu sa vie parce qu’il a lutté pour la démocratie. C’est pourquoi nous lançons le message à la population RD-congolaise que nous devons être ensemble, nous devons nous lever comme un seul homme si nous voulons construire la RD-Congo de demain», a-t-elle conclu.

Le Palais du peuple a été envahi depuis la matinée du mardi 28 juin par les parlementaires, dirigés par Modeste Bahati et Christophe Mboso respectivement présidents du Sénat et de l’Assemblée nationale. Des sénateurs et députés nationaux, des officiels des Forces armées de la République démocratique du Congo -FARDC- et de la Police nationale congolaise -PNC-, des acteurs politiques, de la Société civile, des religieux et anonymes sont venus tous rendre les derniers hommages à Patrice-Emery Lumumba, le héros de l’indépendance assassiné le 17 janvier 1961.

Les obsèques se poursuivent avec la cérémonie de recueillement. Une veillée mortuaire s’est tenue la nuit de mardi et mercredi au Palais du peuple, ponctuée des témoignages comme cela s’est déroulé partout à travers le pays. Les drapeaux sont en berne. Un signe de deuil national décrété en RD-Congo pour trois jours.

Tino MABADA

Articles similaires

Fermer
Fermer