Dossier à la UneEcofinSociété

RDC : Les difficultés de la SNEL soumises au président du Sénat

Le président de la Chambre haute du Parlement, Modeste Bahati Lukwebo, a eu des échanges fermes avec les membres du Conseil d’administration de la Société nationale d’électricité -SNEL-, conduits par André Alain Atundu Liongo. Au menu de leur entretien: les problèmes et les difficultés que connait la Société nationale d’électricité.

Sur la table de Modeste Bahati, le président du Conseil d’administration, Atundu Liongo, et sa délégation ont laissé entre autres les dossiers liés au vol des câbles, à la destruction des piliers qui les soutiennent ainsi que le manque à gagner causé par la gratuité décrétée par le Chef de l’État en 2020 à cause de la Covid-19, dont les effets se font sentir jusqu’à ce jour.

Remplacement de Samy Badibanga

Par ailleurs, le président du Sénat s’est également entretenu avec les sénateurs élus de l’espace Grand Kasaï, lors d’une audience dans son cabinet de travail. Durant les échanges, les hôtes de Bahati ont demandé le remplacement du sénateur Samy Badibanga Ntita ayant démissionné depuis le mois de mars dernier.

Pour les sénateurs élus de l’espace Grand Kasaï, a expliqué Denis Kambayi, porte-parole de la délégation, la question de l’élection du successeur de Samy Badibanga au poste du premier vice-président au bureau du Sénat doit être traitée avant la fin de la session en cours. Ces élus du Kasaï, Kasaï Central, Kasaï Oriental, Lomami et Sankuru ont, par la même occasion, exprimé leur soutien au Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, soulignant que sur 20 sénateurs de l’espace Grand Kasaï, 16 appartiennent à l’Union sacrée de la Nation.

Enfin, le deuxième vice-président du Sénat, le Pasteur Sanguma Temongonde, a reçu, jeudi 13 mai dans son cabinet de travail, les députés honoraires du Grand Équateur. «Nous invitons tous les députés et mandataires en cours de leurs mandats et les autres fils et filles de l’Equateur qui occupent les différentes fonctions, de travailler en synergie pour le développement de leur contrée, qui a besoin d’une unité de tous ses enfants pour y arriver», ont-ils lancé. Cet appel à l’unité a été fait au cours de l’entrevue qu’ils ont eue avec le deuxième vice-président du Sénat, le Pasteur Sanguma Temongonde.

Pour sa part, le deuxième vice-président du Sénat a encouragé cette démarche et a promis de veiller à ce que cette unité soit réelle pour l’accomplissement des objectifs du développement de leur terroir. Ces notables du Grand Équateur ont par ailleurs prodigué de sages conseils à l’un de leur, pour la réussite de son mandat au bureau de la Chambre haute du Parlement.

Christian BUTSILA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer