Dossier à la UneNationSociété

RDC: La coopération INPP et ses partenaires toujours au beau fixe

Le Conseil d’administration a.i de l’Institut national de préparation professionnelle -INPP- dément et qualifie de faux les messages véhiculés ces derniers temps dans les réseaux sociaux, par des personnes mal intentionnées qui ne veulent pas rompre avec les vielles habitudes, faisant état de la rupture de coopération avec des partenaires, ainsi que de 200 affectations signées par la Direction générale a.i en l’espace de deux mois.

Dans son communiqué du 8 octobre 2021, le Conseil d’administration de l’INPP précise que les deux cadres de direction, à savoir les directeurs provinciaux de l’INPP/Haut-Katanga et du Lualaba ont été nommément cités dans le rapport de l’IGF pour des faits de malversation financière et de mauvaise gestion de leurs entités respectives. «Faisant suite aux recommandations du Conseil des ministres, le Conseil d’administration a ouvert à leur égard une action disciplinaire en bon et due forme ayant conduit à leur licenciement sans préavis», précise-t-on.

Puis: «pour raisons d’efficacité et d’expertise, des aménagements internes s’opèrent et cela sous forme d’affectations pour permettre à l’Institut de mieux accomplir sa mission qui porte sur la qualification professionnelle de la population active de la RD-Congo». La réplique aux détracteurs est de taille. «Les rapports avec partenaires, après des éclairages leur apportés, à la suite des conclusions du contrôle de l’Inspection générale des finances, sont au beau fixe. Il s’agit de JICA, AFD, PNUD et Banque mondiale», précise le Conseil d’administration.

Un tour effectué à l’IGF a été très révélateur et choquant. Au niveau de l’INPP/Haut-Katanga, les conclusions de l’IGF du 29 juillet 2021, qu’AfricaNews a pu consulter, ont déniché, entre autres, «le détournement de CDF 214 488 622,59 au moyen des rémunérations indues payées au Chef de Service Gestion du personnel Bussy Dinga -CDF 204.766.121,95- et au comptable Bazola Suke Bob -CDF  9.722.500,64- par le directeur provincial Budiadia Mukadi Buddy». L’IGF a répertorié sept détournements présumés à la Direction provinciale de l’INPP/Haut-Katanga.  La province voisine du Lualaba n’a pas été épargnée. Ici, le détournement présumé a concerné 4 rubriques, entre autres, «des sorties des fonds de la caisse non appuyées de pièces justificatives totalisant USD 250.771,43 et CDF 1.027.114.032,94; des sorties des fonds de comptes bancaires destinés à approvisionner la caisse totalisant USD 93.322 et CDF 53.940.000 non retracés comme entrées de fonds au livre de caisse et le paiement des rémunérations à deux agents fictifs…, de janvier à juin 2021».

Tino MABADA

Articles similaires

Fermer
Fermer