Dossier à la UneDossier spécial électionsPolitique

RDC : La CENCO active «Agenda 2023»

A en croire Abbé N’shole, «Agenda 2023» n’est pas une feuille de route qui viendra combattre les acteurs politiques

Les évêques catholiques débordent d’initiatives. Ils accentuent la pression sur le pouvoir de Tshisekedi afin d’«obtenir» à tout prix les élections dans le délai constitutionnel. Le jeudi 18 mars, la Conférence épiscopale nationale du Congo -CENCO-, par l’entremise de sa Commission épiscopale Justice et Paix, a activé sa feuille de route dénommée «Agenda 2023». Entendez: l’organisation des élections crédibles en 2023. Ledit «Agenda 2023» sera axé sur les plaidoyers et médiations; observation électorale et éducation civique et électorale, a-t-on précisé.

A en croire l’Abbé Donatien N’shole, secrétaire général de la CENCO, «Agenda 2023» n’est pas une initiative orientée contre les acteurs politiques. «Nous tenons, à ce niveau, à apaiser les cadres et militants des partis et regroupements politiques sur le fait que l’agenda pour les élections de 2023 de la CENCO n’est pas une feuille de route pour combattre les acteurs politiques. Il est en fait un programme planifié pour mobiliser la population autour de la question électorale afin que de son vote arrivent au pouvoir des personnes et programmes qui répondent à leurs aspirations», a-t-il souligné.

Puis: «les évêques sont déterminés à poursuivre leur engagement à préparer le peuple RD-congolais et d’accompagner ses dirigeants pendant cette période qui précède la tenue des élections de 2023». Une autre structure de l’Eglise catholique, le Comité laïc de coordination -CLC- s’est déjà prononcée en faveur de l’organisation des élections en 2023. Au pays comme à l’extérieur du pays, la mobilisation est enclenchée.

Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer