Dossier à la UneNation

RDC : Bahati reçoit le diplôme d’ambassadeur de bonnes manières

Cette cérémonie ouvre pratiquement la série de remises de ces brevets aux nombreuses personnalités du monde politique, économique, scientifique, culturel, médiatique et des autres secteurs de la vie en vue de promouvoir les bonnes manières et l’éthique et le changement de mentalité en RD-Congo

Tout acte posé dans la société compte. Pour son esprit originel de la Société civile, de gérer la res publica en véritable homme d’Etat et dans le respect de la volonté du souverain primaire ainsi que pour sa loyauté, le président du Sénat, Modeste Bahati Lukwebo, a été récompensé par les organisations de la Société civile. En témoigne le diplôme d’ambassadeur pour les bonnes manières lui décerné le 1er août dernier par les organisateurs de la campagne pour les bonnes manières, l’éthique et le respect des engagements.

Il s’agit du Bureau d’actions et d’éveil culturels à l’éducation -BAC-, du ministère de la Jeunesse, Initiation à la nouvelle citoyenneté et cohésion nationale, de la Commission épiscopale de l’éducation chrétienne -CEEC-, le Bureau de liaison avec le Parlement -BLP/CENCO- et la paroisse St Augustin de Lemba qui ont loué le comportement et les manières de gérer le Sénat par le président Modeste Bahati.

Cette cérémonie ouvre pratiquement la série de remises de ces brevets aux nombreuses personnalités du monde politique, économique, scientifique, culturel, médiatique et des autres secteurs de la vie en vue de promouvoir les bonnes manières et l’éthique et le changement de mentalité en RD-Congo. Très ému, le président du Sénat a salué cet acte posé par le BAC de concert avec les autres organisations.

«Je suis très heureux de recevoir ce titre. Le combat que nous menons depuis plus de trois décennies est pour la véritable libération du peuple congolais de la dictature, de la pauvreté et du comportement étant donné que tout est lié au comportement humain», a souligné Modeste Bahati. Et de poursuivre: «nous avons toujours mené un combat pour la bonne gouvernance et pour le changement de mentalité parce que nous pensons que le Congo doit passer par un recadrage comportemental et même spirituel. Il faut qu’il y ait un véritable changement dans ce pays pour l’aider à sortir de l’impasse. C’est pourquoi, il faut que chacun mette la main à la pâte pour améliorer notre façon de vivre». 

Expliquant la valeur du diplôme mérité, le président du Sénat a été précis. «Un ambassadeur a l’image d’un prêtre, d’un pasteur qui doit prêcher sans se fatiguer, jusqu’à voir et à avoir un changement autour de soi», a-t-il signifié. Bien avant, le député honoraire Jean-Marie Ntantu Mey, coordonnateur du BAC initiateur de ce projet, a donné les raisons qui ont motivé la délivrance de ce diplôme à Modeste Bahati.

«Compte tenu de votre esprit originel de Société civile et de votre volonté politique de gérer les affaires de l’État en homme d’État, dans le respect de la volonté du souverain primaire et de la loyauté, les organisateurs de la campagne pour les bonnes manières, l’éthique et le respect des engagements vous décerne ce diplôme d’ambassadeur pour les bonnes manières et le changement de mentalité», a-t-il expliqué.

Puis: «Ce diplôme vous est décerné aussi du fait que vous êtes président du Sénat qui est une institution de sages de la République, qui a le devoir de gérer tous les conflits avec responsabilité».

A en croire le manager du Bureau d’action et d’éveil culturel à l’éducation, l’organisation de la campagne pour les bonnes manières et le changement de mentalité est constituée du BAC, du ministère en charge de la Jeunesse, Initiation à la nouvelle citoyenneté et Cohésion nationale, de la Commission épiscopale de l’éducation chrétienne, du Bureau de liaison avec le Parlement BLP/CENCO et de la paroisse St Augustin Lemba.

«Toutes ces structures comptent beaucoup sur votre soutien pour la pérennité de cette campagne et pour la 1ère Conférence des ambassadeurs pour les bonnes manières et le changement de mentalité qui se tiendra le 3 septembre prochain au Centre interdiocésain de la CENCO», a indiqué le numéro 1 du BAC au président du Sénat devenu nouvel ambassadeur pour les bonnes manières et le changement de mentalité.

La remise de ces diplômes s’inscrit dans le cadre des missions du BAC qui consiste à mettre en place une ligue des ambassadeurs pour les bonnes manières et le changement de mentalité. Modeste Bahati et Jean-Marie Ntantu Mey étaient deux acteurs majeurs de la Société civile à la Conférence nationale souveraine -CNS-, aux cotés de feu le Dr Numbi. Le premier a décidé d’apporter son expertise en politique en créant l’Alliance des forces démocratiques du Congo -AFDC-, et le second a opté de poursuivre son combat au sein de la Société civile.

DK

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page