Dossier à la Une

Promesses d’Olive Lembe au Bas-Congo: le verdict

Ici, la Première dame Olive Lembe, dit aurevoir au couple Mbadu à la frontière entre Kinshasa et Bas-Congo
Ici, la Première dame Olive Lembe, dit aurevoir au couple Mbadu à la frontière entre Kinshasa et Bas-Congo
La première dame peut se prévaloir d’avoir tenu un engagement pris durant son périple du mois de septembre dernier dans le Bas-Congo: mardi 17 décembre, la nouvelle députée de Boma, Yvette Mbadu, a reçu l’insigne honneur de réceptionner et de convoyer des tonnes des kits scolaires destinés aux élèves de cette province
A la faveur de sa tournée dans le Bas-Congo en septembre dernier, la first lady Olive Lembe Kabila avait promis des kits scolaires aux élèves du Bas-Congo, sa province d’origine. Engagement formel qui a contribué à nourrir l’espoir d’une solide réconciliation après le vote-trouble des Ne-Kongo aux présidentielles de 2006 et 2011.
Olive Lembe a-t-elle finalement tenu son engagement? Oui! Mardi 17 décembre 2013, Yvette Mbadu, épouse du gouverneur Jacques Mbadu fraichement devenue députée de Boma après la validation de son mandat dimanche 15 décembre, a réceptionné un important lot de ces prêts-à-monter! Des tonnes des kits scolaires entassés à bord d’un container de 40 pieds. Les élèves Ne-Kongo peuvent se sentir honorés par ce geste de cœur. Yvette Mbadu aussi.
Il n’est pas donné à tout le monde de se voir confier une mission par la première dame. La députée entend vite se mettre à la tâche. «Lors de son passage au Bas-Congo au mois de septembre dernier, la première dame, Maman Olive Lembe Kabila, avait promis d’offrir des kits scolaires aux élèves du Bas-Congo.
Elle vient de tenir son  engagement et je l’en remercie. Je la remercie aussi pour m’avoir choisie pour en assurer la distribution à travers toute la province», a fait savoir l’élue de Boma, visiblement émue. Yvette Mbadu n’entend pas perdre le temps. Elle prend le pari de faire parvenir ces kits à leurs destinataires avant la fin des vacances de Noël. «Dans les tout prochains jours, je descends au Bas-Congo pour distribuer cette aide de la première dame», a-t-elle assuré.
La mission a pour objet de voler au secours des parents d’élèves et de permettre aux jeunes de l’arrière-pays d’accéder à l’éducation. Yvette Mbadu fait donc un fracassant début de mandat. A peine son mandat validé, grâce au coup de pouce d’Olive Lembe, elle entreprend de réaliser des actions sociales à impact visible en faveur des populations du Bas-Congo. Belle trajectoire en perspective.
La PPRD Yvette Mbadu est devenue députée nationale représentant la ville de Boma, le fief électoral de son mari, Jacques Mbadu, élu gouverneur du Bas-Congo en décembre 2012.
Son mandat a été validé au même moment que l’UDPS Bruno Mukeba Kande en remplacement de Jean-Pierre Kalamba, l’élu de Kananga qui trône à la CENI, l’UDPS Kalombo Freddy à la place de Félix Tshisekedi, le RCD-KML Paluku Nelson à la place de Mbusa Nyamwisi, le DC Yala Honoré à la place de Diomi Ndongala, le CAAC-ARC Jean-Marc Mulumba à la place d’Alex Kande Mopompa, élu gouverneur du Kasaï-Occidental, l’UDPS Guy Lufulwabo et Mbao Mbao Jean Marie.
Son leitmotiv: «être entre le peuple et le pouvoir». Une façon pour la députée de reconnaitre la responsabilité qui est la défense des intérêts des électeurs et d’amener les gouvernants à répondre aux aspirations de la population RD-congolaise.
Dans son fief de Boma, à l’instar de son mari de gouverneur, Yvette Mbadu est connue comme une femme de cœur. Elle s’est déjà illustrée par plusieurs réalisations et interventions sociales appréciées par la population.
Tino MABADA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer