Dossier à la UneEcofinSociété

Projets du FPI au grand Kasaï: Kitebi au Caire pour les derniers réglages avec les Egyptiens

Le Directeur général du Fonds de promotion de l’industrie -FPI-, Patrice Kitebi, fait partie de la délégation mixte d’experts de la présidence, du ministère de l’Industrie ainsi que d’autres structures techniques de l’Etat qui séjourne au Caire en Égypte depuis quelques jours.

Sur place, la délégation RD-congolaise est en train de finaliser les contacts avec la partie égyptienne en vue de lancer rapidement les travaux de différents projets destinés à l’espace Grand Kasaï. En clair, il s’agit de derniers réglages entre les deux parties en vue d’amorcer la matérialisation de ces différents projets qui portent notamment sur le désenclavement et la connectivité de l’espace Grand Kasaï dans le cadre du Programme présidentiel accéléré de lutte contre la pauvreté et les inégalités.

Déjà en septembre de l’année en cours, la partie RD-congolaise a eu des travaux en atelier au terme desquels un programme a été défini conduisant à la mise en œuvre de plusieurs projets importants, comme la Centrale hydroélectrique de Tshibasa, le port de Ndomba, l’usine de traitement d’eau de Mbuji-Mayi ainsi que la construction de trois routes au Kasaï Oriental dont la route reliant la ville de Mbuji-Mayi à celle de Kananga, dans la province du Kasaï Central.

A cet effet, le partenaire égyptien Hassan Alam Construction a organisé avec la délégation RD-congolaise des réunions techniques permettant à la partie RD-congolaise de s’imprégner des projets. Par ailleurs, en attendant la matérialisation de ces différents projets, le Fonds de promotion de l’industrie a procédé à une série d’actions allant dans le sens de desservir les populations du Grand Kasaï en produits de première nécessité. 

Par voie fluviale, les embarcations des établissements Malila Nzenze appartenant à l’homme d’affaires Olivier Bierlaire, continuent d’approvisionner la ville de Mbuji-Mayi par le petit port de Ndomba sur la rivière Lubi à soixante kilomètres du chef-lieu du Kasaï Oriental.

D’ailleurs, Malila Nzenze y a installé un grand magasin dénommé «Economat du peuple» qui vend les produits de première nécessité à des prix abordables. Bien que depuis quelques mois, l’Economat du peuple souffre de manque d’approvisionnement continu dû aux difficultés de navigation sur la rivière Lubi. Alors que le projet de désensablement a été confié à la Régie des voies fluviales -RVF.

OK

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer