Dossier à la UneDossier spécial électionsNation

RDC: Un Président élu au second degré, Ngokas y tient!

Ngoyi Kasanji ne désarme pas dans sa démarche de parvenir à organiser le scrutin présidentiel au second degré. Il a entrepris de défendre sa thèse, expliquant notamment les avantages d’un scrutin présidentiel au second degré dans un pays où, au terme de chaque cycle électoral, l’on assiste au spectacle des contestations résultats.

«J’ai estimé que l’élection au second degré empêcherait la contestation des résultats des scrutins que nous vivons à répétition dans notre pays. Après trois cycles électoraux, nous avons constaté que le pays dépense énormément de l’argent mais que ces élections finissent par être contestées. Du coup, le pays est plongé dans un cycle de violence parfois même dans la guerre», a expliqué l’élu de Mbuji-Mayi, croyant dur comme fer que le scrutin présidentiel au second degré va instaurer plus de transparence et de légitimité.

«Ce sera solennel, le peuple verra comment l’élection de son Président va se passer. Ce ne sera pas dans un circuit fermé où une plénière de la CENI nous proclame des résultats à l’issu desquels il y a contestation et que les contestataires ne sont même pas en mesure de réunir les PV pouvant confirmer leurs allégations», a-t-il avancé, non sans épingler que sa démarche consiste à éviter au pays le cycle de violences post-électorales.

Il est question, selon Alphonse Ngoyi Kasanji, d’organiser ce scrutin dans un format réduit à travers la représentation nationale, composée des députés nationaux, émanation de la population. «La population va se retrouver dans cette élection et le Président élu sera légitime parce qu’il a été élu par les représentants du peuple qui ont la légitimité du souverain primaire», a soutenu l’ancien gouverneur du Kasaï Oriental, non sans révéler que sa «réflexion sera transmise au niveau de notre famille politique qui va décider avant de l’appuyer sous forme d’un projet de loi à transmettre à l’Assemblée nationale qui va décider en dernier ressort».

Laurent OMBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer