Dossier à la UnePolitique

Mpundu se dégonfle, elle demande pardon aux bonzes de la Majorité présidentielle

Bernadette Mpundu n’est pas une femme de caractère. C’est le principal enseignement de l’éphémère fronde -48 heures seulement- de cette militante du PPRD. Remontée contre le parti et tentée de quitter la barque dimanche 4 septembre quand elle a été ignorée sur la liste des délégués MP au dialogue, Mpundu a lâchement mis fin à son opposition mardi 6 septembre.
Dans la concession Procoki, devant les bonzes du Bureau politique et quelques délégués de la Majorité présidentielle au dialogue, elle a, la voix nouée, fondu en larmes, regretté ses excès et présenté ses excuses, laissant entendre qu’elle n’a pas compris ce qui lui était passé par la tête ce dimanche-là.
Le petit air de chantage n’a pas donné les résultats escomptés tant les caciques kabilistes ont trouvé désagréable la manière dont l’ex-Madame Nyimi, ex-copine de Zahidi Ngoma et actuelle compagne du rappeur engagé pro-opposition Lexxus Legal a voulu se mêler des affaires des ténors et des initiés. Mpundu a, au bas mot, laissé les plumes dans ce dossier. Il n’est pas écrit qu’elle devrait réussir à tous les coups.
Natine K.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer