Dossier à la UneNationPolitique

RDC : Le mea-culpa de Nairobi après les propos discourtois de son vice-président

Convoqué, Georges Musafu, ambassadeur du Kenya a remis au Secrétaire général des Affaires étrangères une note verbale contenant les excuses du gouvernement du Kenya à la RD-Congo, faisant remarquer que c’est «un point de vue personnel -de William Ruto- qui n’engage nullement le gouvernement de la République du Kenya»

Le feuilleton RD-Congo-Kenya s’achève vite. Dans une vidéo rapidement devenue virale sur les réseaux sociaux, le vice-président du Kenya, William Ruto, avait tenu des propos discourtois envers la RD-Congo et son peuple, qualifiant Kinshasa d’un grand marché pour ses voisins. «Ils sont environ 90 millions d’habitants, mais n’ont pas de vaches pour produire leur propre lait. Ils importent toujours du lait en provenance d’Australie. Voilà un marché potentiel qui s’offre à nous et à notre lait», dit-il aux hommes d’affaires réunis autour de lui. Puis: «Cette RD-Congo des gens comme Kanda Bongo Man. Ils ne savent que chanter et porter des pantalons enfilés au-dessus du nombril».

Des propos insultants tenus tout souriant et sans gêne par un homme d’Etat qui rêve de la magistrature suprême dans son pays. Très vite, plusieurs Twittos RD-congolais se sont levés pour condamner cette déclaration avec en tête la sénatrice Francine Muyumba dont le tweet a été vu par plus de 200.000 personnes.

Le tollé a rapidement atteint les hautes sphères politiques de deux pays, au point de dicter la convocation de l’ambassadeur du Kenya accrédité à Kinshasa par le vice-premier ministre RD-congolais en charge des Affaires étrangères, Christophe Lutundula. Objectif: obtenir des explications sur ces propos jugés «injurieux et discourtois». Reçu par le Secrétaire général aux Affaires étrangères a.i, Josca Kabongo Ngoy, l’ambassadeur Georges Masafu a condamné ces propos qui ne sont qu’un «point de vue personnel et n’engage nullement le gouvernement de la République du Kenya».

A l’en croire, les relations entre la RD-Congo et le Kenya sont historiques et même renforcées depuis l’avènement de Félix Tshisekedi au pouvoir. Dans un communiqué de presse publié le mercredi 16 février, le diplomate kenyan a rassuré le gouvernement et le peuple de la RD-Congo que le Kenya continuera à encourager les citoyens de deux pays dans des partenariats solides alors que la RD-Congo est à la porte de la communauté de l’Afrique de l’Est.

Pour éteindre le feu allumé par William Ruto, l’ambassadeur du Kenya, Georges Musafu, a remis au Secrétaire général des Affaires étrangères une note verbale contenant les excuses du gouvernement du Kenya à la RD-Congo. Le différend diplomatique est donc évité de justesse alors qu’une campagne était de boycott de produits et services kenyans en RD-Congo était déjà en gestation sur les réseaux sociaux.

Octave MUKENDI

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page