Dossier à la Une

Matata invité à l'UIT, une reconnaissance mondiale de l’ambition d’émergence de la RDC de Kabila

Le Premier ministre Matata fait une photo attirante de la RD-Congo, un pays d’opportunités, où les investisseurs néerlandais sont invités à contribuer à la matérialisation du programme d’action du gouvernement
Le Premier ministre Matata fait une photo attirante de la RD-Congo, un pays d’opportunités, où les investisseurs néerlandais sont invités à contribuer à la matérialisation du programme d’action du gouvernement 
«Les grandes réalisations entreprises dans le domaine des Technologies de l’information et de la communication -TIC- confirment l’émergence de la RDC sous la conduite de votre gouvernement et la direction éclairée de Son Excellence Monsieur Joseph Kabila, Président de la République. Au nom des 193 Etats membres de l’Union internationale des télécommunications, j’ai l’honneur de vous inviter à l’ITU Telecom World 2014, qui se tiendra à Doha -Qatar- du 7 au 10 décembre 2014», assène le SG sortant de l’UIT Hamadoun I. Touré
L’économie numérique est un gros enjeu et un vaste marché. Désormais tout est e-. e-commerce. e-gouvernement. e-santé… Rien ne peut marcher sans e-. Un pays comme la Corée du Sud, qui n’a ni or ni diamant ni cuivre, encore moins une terre pour cultiver les champs, figure dans le Top 10 des puissances mondiales grâce aux Technologies de l’information et de la communication. Grâce à l’économie numérique. La RD-Congo a sans nul doute pris la mesure de cette situation étant elle-même un vaste champ ouvert au numérique. Ces dernières années, le pays fait grande impression dans le domaine des Technologies de l’information et de la communication, qui touche la vie des milliards de personnes.
Sous le leadership du Président Joseph Kabila Kabange, le gouvernement Matata a apuré ses dettes, 1,2 millions FS, représentant une trentaine d’années de retard à l’Union internationale des télécommunications -UIT-, la plus ancienne institution spécialisée de l’ONU, avant de lui faire un don d’USD 50.000 pour ses activités et verser USD 40.400 à titre de la dernière tranche 2014. La RD-Congo a aussi épongé USD 400.000 dus à l’Union africaine des télécommunications -UAT- dont le secrétaire général est annoncé à Kinshasa dans les tout prochains jours et dont le siège légal, lorgné par plusieurs pays africains, délocalisé de Kinshasa au profit de Nairobi au Kenya, pourrait être re-délocalisé dans la capitale de la RD-Congo. Voilà qui montre une audace et une ambition d’émergence et un leadership nouveau à Kinshasa. Une sensation! Un succès en forme de couronnement! Une performance de choix! La RD-Congo a charmé tout le monde au siège de l’UIT à Genève. Soudain, des bonnes nouvelles pleuvent.
D’une part, le Chinois Houlin Zhao, porté à la tête du secrétariat général de l’UIT à Busan en Corée du Sud, à l’issue d’une élection à laquelle ont pris part 156 ministres plénipotentiaires réunis pendant trois semaines, a annoncé au ministre des PT-NTIC Tryphon Kin-kiey que la RD-Congo sera l’une de ses premières destinations.
D’autre part, pour avoir conduit avec brio l’ambitieux programme d’émergence numérique du Président Kabila, depuis Muanda au Bas-Congo , sur la côte atlantique, là où le pays fut jadis son premier contact avec la civilisation et d’où il s’est connecté aujourd’hui à l’économie numérique, grâce à la fibre optique dont le ring national, qui ne manque plus que 500.000 km, achève d’être complètement installé et le pays entier branché au réseau West AfricanCable System -WACS-, le Secrétaire général sortant de l’UIT, le Malien Hamadoun I. Touré, «au nom des 193 Etats membres de l’Union internationale des télécommunications», se fait l’honneur d’inviter le Premier ministre MatataPonyo à l’ITU Telecom World 2014, l’événement mondial du secteur des télécoms prévu à Doha, au Qatar, du 7 au 10 décembre 2014. Si cela n’est pas une reconnaissance mondiale des efforts de Kabila et son gouvernement pour l’émergence numérique de la RD-Congo, il faut réinventer le français!
 
Principale tribune mondiale pour débattre des TIC au plus haut niveau et se forger un réseau de relations
«Les grandes réalisations entreprises dans le domaine des Technologies de l’information et de la communication -TIC- confirment l’émergence de la RDC sous la conduite de votre gouvernement et la direction éclairée de Son Excellence Monsieur Joseph Kabila, Président de la République», affirme l’ingénieur Hamadoun I. Touré. Venant d’une des bouches autorisées du secteur des TIC, pareilles affirmations doivent davantage rehausser le moral d’un pays, d’un peuple, revenu de loin et dont les dirigeants sont désormais capables de côtoyer les autres grands de ce monde et donner de la voix du haut de n’importe quelle tribune à travers le monde. C’est ça redonner au pays de Lumumba sa place dans le concert des nations.
«Cet événement mondial est la principale tribune mondiale pour débattre des TIC au plus haut niveau, se forger un réseau de relations, échanger des connaissances et présenter des innovations», écrit le Secrétaire général de l’UIT Hamadoun I. Touré, hôte du gouvernement RD-congolais en juillet 2014, qui réitère son «entière disponibilité pour mobiliser la communauté mondiale à s’engager davantage en RDC» avec le gouvernement et les principaux acteurs du secteur des TIC.
Incontestablement, la RD-Congo va s’attirer les phares de l’actualité internationale à Doha, où plus de 5.000 participants et exposants viendront couronner l’audacieux projet d’émergence de la RD-Congo conçu par le Président Kabila. Tryphon Kin-kieyMulumba, cet homme qui a su donner de nouvelles dimensions au ministère RD-congolais des PT-NTIC, en est ému aux larmes. Sans nul doute, une nouvelle page s’ouvre pour le pays, qui est déterminé à atteindre l’émergence à l’horizon 2030. Outre les sommets des hauts dirigeants annoncés le 7 décembre à l’ouverture des assises, le programme prévoit des débats, animés par certains des plus célèbres visionnaires, pour «chercher à déterminer ce qui attend le secteur dans l’avenir, en donnant des éléments de compréhension fiables qui aideront à définir de futures politiques et stratégiques».
Le programme du Forum de premier plan sur le thème Face à l’avenir inclura des sujets très variés -partenariats entre les secteurs, éclatement de la  convergence et nouveautés telles que l’intelligence artificielle, l’analyse des big data et l’internet des objets- vus sous les angles économique, stratégie, politique et réglementaire. Des pavillons nationaux et des stands de l’industrie présenteront des nouveautés technologiques et des innovations, et mettront en valeur les principales possibilités d’investissement et de partenariat.
 
Achille KADIMA MULAMBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer