Luhaka, Muamba et Bussa aphones

0

Bénéficiaire des largesses de Bemba Gombo en tant que premier SG du MLC propulsé  président de l’Assemblée nationale sous la transition 1+4, Olivier Kamitatu fut le premier cadre à quitter son mentor pour créer, avec ses compagnons, l’Alliance pour le renouveau du Congo -ARC- ambitionnant d’obtenir la majorité parlementaire pour diriger le gouvernement de la 3ème République, mission qu’il n’a pas réussie. Il a fait le suiviste chez Kabila avant d’aller tenter une nouvelle aventure dans l’entourage de Moise Katumbi. Puis, Bemba catapulta Thomas Luhaka Losendjola au perchoir de la chambre basse du Parlement en remplacement de Kamitatu. Luhaka poussa François Muamba, le successeur de Kamitatu au secrétariat général du parti, dans les bras de Kabila. Dans la suite de l’ancien ministre MLC du Budget dans le gouvernement 1+4 Constant Ndom, Alex Kande, Elvis Mutiri wa Bashara… Après les élections de 2006 et l’arrestation de Bemba à La Haye, Thomas Luhaka rejoignit le pouvoir à la faveur des Concertations nationales du Palais du Peuple. Ressortissant de l’Equateur comme Bemba, l’ancien secrétaire général adjoint Jean-Lucien Bussa a fait de même. Il va siéger avec Kabila dans le Front commun pour le Congo -FCC. Tout ce beau monde a abandonné Bemba au moment où il avait besoin du soutien. Ce beau monde a aujourd’hui brillé par son aphonie après l’acquittement de l’ancien mentor.

Sur leurs comptes Twitter respectifs, aucun message, aucun mot adressé à Bemba. Pourvu qu’ils l’aient fait au téléphone.

 

Tino MABADA

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom