Dossier à la UneEtrangerPolitique

L'UE veut la présidentielle en 2017 et appelle à un "processus" politique plus inclusif après le dialogue

 
Le Conseil de l’Union européenne réuni lundi a publié ses conclusions sur la situation en République démocratique du Congo. Il veut les élections présidentielles et législatives dans le délai le plus court possible au cours de l’année 2017 et appelle à un processus politique plus inclusif après le dialogue dont la probable clôture intervient mardi 18 octobre à Kinshasa.
Pour l’UE, les violences meurtrières des 19 et 20 septembre 2016 -qu’elle condamne- ont encore aggravé l’impasse dans laquelle se trouve la RD-Congo du fait de la non convocation du corps électoral dans les délais constitutionnels en vue des élections présidentielles.
L’UE envisage des sanctions contre les tenants du pouvoir, notamment la restriction des visas aux porteurs des passeports diplomatiques et des sanctions individuelles.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer