ActualitésDossier à la UneNation

Propos de Nagy: la preuve des incohérences de Trump

A la faveur d’un entretien avec Jeune Afrique, Tibor Nagy, secrétaire d’Etat adjoint des USA pour les affaires africaines, attendu à Kinshasa du 13 au 15 mars 2019, a qualifié les élections du 30 décembre 2018, de «meilleure que le Congo ait jamais connu jusqu’à maintenant». Au cours du même entretien, l’envoyé de Trump a estimé que «c’est très cohérent» de sanctionner les acteurs qui ont travaillé d’arrache-pied pour l’organisation et l’aboutissement du processus électoral.


La RD-Congo vient de connaitre la meilleure élection de son histoire


Le président de la CENI et ses collaborateurs, le président de la Cour constitutionnelle, l’ancien président de l’Assemblée nationale ont été sanctionnés par l’administration Trump. La sortie médiatique de Tibor Nagy renforce la posture de certains analystes qui accusent Washington de faire preuve d’incohérences en louant la qualité des élections et sanctionnant à la fois ceux qui ont offert aux RD-Congolais les «meilleures» élections de leur histoire ayant abouti à la première alternance pacifique au sommet de l’Etat. «Ces propos sont une nouvelle preuve d’incohérences de Washington qui salue et sanctionne», analyse-t-on. Ci-après, l’intégralité de l’interview de Tibor Nagy accordée à Jeune Afrique.

LOI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer