Dossier à la UneEcofinNation

Lualaba: l’IGF dément l’existence des comptes parallèles

L’inspection générale des finances -l’IGF- a donné de la voix mardi et démenti l’existence des comptes parallèles dans la province du Lualaba.

À en croire la journaliste Rachel Kitsita, l’IGF a affirmé avoir mené une mission d’encadrement des recettes au Lualaba depuis deux mois. Elle a laissé entendre qu’il n’y existe pas des comptes parallèles mais des comptes que le vice-gouverneur n’a pas été habilitée à mouvementer par le gouverneur. Kitsita a fait part de cette information dans un message posté mardi sur son compte Twitter, précisant que le contrôle de gestion est en cours.  

La mise au point de l’Inspection générale des finances prend à contre-pied le vice-gouverneur Fifi Masuka, auteure d’un courrier récemment adressé à l’Assemblée provinciale du Lualaba, dans lequel elle accuse, entre autres, le gouverneur Richard Muyej d’entretenir 20 comptes fictifs. Muyej a rejeté toutes ces accusations les qualifiant des affabulations.

L’Assemblée a cependant institué une commission spéciale pour investiguer sur les graves allégations faites par Madame le vice-gouverneur, qui risque d’avoir la difficulté d’étayer son accusation relative aux comptes fictifs après cette sortie de l’IGF.  

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer