Dossier à la UnePolitique

Le PALU tient Balabala à l'oeil: demande d’explication à un Commissaire spécial

Michel Balabala (1)
Michel Balabala, le Commissaire spécial du gouvernement au Kwilu, a un œuf à peler avec le Parti lumumbiste unifié -PALU. Le parti lui a collé une demande d’explication pour avoir nommé dix collaborateurs, dix ministres provinciaux camouflés derrière l’étiquette des délégués, en violation des instructions du gouvernement et contre la discipline du PALU. Les secrétaires permanents adjoints Ngabi et Ngabu se sont chargés de lui transmettre personnellement le courrier du secrétaire permanent et porte-parole du parti, Lugi Gizenga, apprend-on.
Le Commissaire spécial du gouvernement dans la province du Kwilu, Michel Balabala est contraint de s’expliquer. Le PALU, formation politique à laquelle il appartient, est tellement remonté contre ce qui s’apparente à de l’indiscipline qu’il a ouvert une action disciplinaire à sa charge.
Michel Balabala et les instances dirigeantes du parti gizengiste se déchirent sur la qualité et le nombre des collaborateurs du Commissaire spécial. La ligne de fracture est perceptible. Elle devient de plus en plus large et profonde. Selon une source interne, le PALU a appris que son militant et cadre Michel Balabala nommé Commissaire spécial du gouvernement dans le Kwilu a nommé dix ministres provinciaux déguisés en délégués. Le PALU a également appris que seuls deux cadres du parti d’Antoine Gizenga figurent dans cette équipe contre quatre venus d’un parti membre de l’Opposition et quatre autres dont l’appartenance politique n’est pas encore connue.
Voici que l’initiative du Commissaire spécial viole les instructions du gouvernement et la discipline du parti. Le PALU dit direct non et exige des explications à Balabala. Pour donner un caractère solennel à cette action, les secrétaires permanents adjoints Ngabi et Ngabu se sont personnellement chargés de transmettre au Commissaire spécial le courrier du secrétaire permanent, représentant du Secrétaire général et porte-parole du parti, Lugi Gizenga, lors d’une rencontre à l’Hôtel Béatrice à Gombe.
Tenu à l’œil par le PALU, Balabala s’est déjà attiré les phares de l’actualité en révoquant puis en faisant arrêter le Directeur général de l’ISP/Bandundu, Kikedimau Nakweti. Selon le chef de cabinet du DG Nakweti cité par Radio Okapi, le Commissaire spécial Michel Balabala a reproché à son patron de ne pas avoir obtempéré à l’ordre de détruire une maison privée construite à côté du site de l’ISP.
Cette arrestation a révolté plusieurs étudiants de l’ISP, qui ont manifesté leur soutien au directeur général dans les rues de la ville de Bandundu. La manifestation a provoqué un affrontement avec les forces de l’ordre, qui ont tiré en l’air pour disperser la foule. Quelques étudiants ont été arrêtés et le directeur général libéré quelques heures plus tard.
KISUNGU KAS

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer