Dossier à la UneNationSociété

Kinshasa: l’Hôtel de ville ferme le marché pirate de Matadi Ki-bala et délocalise les parkings

À la suite du drame qui a coûté la vie à 25 personnes, mercredi 02 février à Matadi Kibala, dans la commune de Mont-Ngafula, le gouvernement RD-congolais et l’Hôtel de ville de Kinshasa arrêtent une série de mesures pour prévenir pareil incident dans l’avenir.

Jeudi 3 février dernier, le ministre national de la Communication et médias, le gouverneur de la ville de Kinshasa ainsi que le Directeur général de la Société nationale d’électricité -SNEL- ont animé un briefing devant la presse sur cet accident de Matadi Kibala dû à la coupure du câble haute tension de la SNEL et qui a causé morts d’hommes.

Patrick Muyaya, Gentiny Ngobila et le patron de la SNEL ont éclairé l’opinion sur les contours de cet accident, avant d’annoncer les différentes mesures prises pour prévenir cette forme de drame dans l’avenir.

Selon le gouverneur Gentiny Ngobila, il a été décidé notamment de la fermeture du marché pirate de Matadi Kibala, de la délocalisation des parkings se trouvant à cet endroit.

A l’en croire, une commission mixte a été mise en place, qui travaille déjà sur l’identification des sites non edificandi et des constructions anarchiques sous les câbles haute tension à travers la ville de Kinshasa. «Ces constructions seront détruites moyennant une indemnisation en vue de protéger les vies humaines car, selon la loi, personne ne peut habiter les abords de la ligne haute tension de la SNEL», a fait savoir le gouverneur Gentiny Ngobila qui a exhorté les Kinoises et les Kinois à la prise de conscience.

L’occasion faisant le larron, Gentiny Ngobila a expliqué aux professionnels des médias les raisons qui ont bloqué le démarrage des travaux de construction du nouveau marché moderne de Matadi Kibala. Pour lui, il s’agit d’une famille se présentant comme étant héritière de cette concession de près de deux hectares et à qui la justice a donné raison. Entre-temps, de son côté, le ministre des Affaires foncières a pris aussi une mesure provisoire, interdisant l’octroi des titres sur les sites tels que les emprises des lignes de transport de force électrique et hydroélectrique; les emprises des routes; les emprises des rivières; les sites érosion et les abords des aéroports et du chemin de fer.

OK

Articles similaires

Fermer
Fermer