Dossier à la UnePolitique

Kengo, malade, hospitalisé à Bruxelles

Le deuxième personnage de l’Etat a été admis à l’Hôpital St Luc de Bruxelles depuis une dizaine de jours, plus de 3 ans après une hospitalisation à Paris consécutive à la violente attaque dont il a été victime près de la Gare du Nord, mais la nouvelle a été tenue secrète par ses proches    
Léon KengowaDondo, le speaker du Sénat, 80 ans, a été admis à l’Hôpital Saint Luc de Bruxelles depuis une dizaine de jours, rapportent des sources bruxelloises, citant des membres de la famille. «Les médecins et les proches ne veulent rien dire sur son état de santé qui parait préoccupant alors que certaines sources le disent très malade et affaibli», se lamente une source, regrettant le mystère créé autour de la maladie dont souffre le président du Sénat, deuxième personnage de l’Etat en République Démocratique du Congo. Voici que le mutisme de la famille prête le flanc aux rumeurs.
En vacances dans la capitale belge début août, à l’issue de la session extraordinaire du Parlement, Léon Kengo a fait un aller-retour Bruxelles-Kinshasa-Bruxelles pour présider le 11 août une session extraordinaire exclusive de la Chambre haute consacrée au vote de la Loi portant répartition des sièges par circonscription pour les élections municipales et locales, promulguée le 25 août par le Président de la République Joseph Kabila.
Kengo a été hospitalisé janvier 2012 à Paris suite à une violente agression dont il a été victime le 31 décembre 2011 à la Gare du Nord de la part des combattants. Il a été violemment attaqué, piétiné, roulé à terre et blessé à la Gare du Nord par un groupe d’individus au moment où il montait dans une voiture qui l’attendait.
Kengo était arrivé en train depuis Bruxelles à Paris, Gare du Nord, où une voiture avec un chauffeur l’attendait. Alors qu’il pénétrait dans le véhicule, il a été frappé par des hommes identifiés comme des compatriotes. La voiture, avec Kengo à bord, a pu démarrer mais a été bloquée dans des embouteillages et à nouveau cernée. La police, appelée au secours, a pu mettre fin à l’agression et le chauffeur a ensuite conduit son passager dans un hôpital parisien.
AKM

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer